- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Lamotte-Beuvron – Du cheval… sans cheval

Les plus âgés se souviennent sans doute de leur cheval balai, monture qui a bercé les rêves de cow-boy ou de chevalier de leur enfance. Mais ce qui était un simple jeu au même titre que le cheval à bascule est en train de devenir une discipline sportive à part entière.

Originaire de Finlande, le hobby horse qui consiste à sauter un parcours d’obstacles ou dérouler une reprise de dressage en « chevauchant » un cheval balai muni d’une tête en peluche gagne désormais le Generali Open de France où ont été organisé les 13 et 26 juillet des épreuves d’animation qui consistaient à sauter un parcours de huit obstacles dans le meilleur temps et sans fautes.

Les deux sessions ont réuni plusieurs centaines de participants, enfants, et adultes qui concourant en individuel ou par équipes. Certains sont venus avec leur cheval balai dont certains étaient de véritables œuvres d’art et ceux qui n’avaient pas de « monture » s’en  s’étaient fait prêter par la FFE. D’autres ont fait le parcours avec leur chien, ou avec sur leurs épaules leur petit frère ou sœur. Tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes sous l’acclamation d’un public venu nombreux autour de la carrière d’honneur.

« Nous avons organisé des épreuves de hobby horse au Generali Open de France car nous cherchons à programmer des animations qui correspondent à la demande des cavaliers, précise Matthias Hébert, responsable de la communication à la Fédération française d’équitation. Par ailleurs, la FFE s’intéressant à tout ce qui touche le cheval et l’équitation, nous ne voulions pas passer à côté de qui est en train de devenir un phénomène en Europe. Après ce test, nous allons mener une réflexion plus profonde car le hobby horse, à côté de son aspect ludique peut être une première approche de l’équitation tout en étant un support éducatif pour les jeunes qui sont déjà cavaliers, permettant par exemple de découvrir d’une façon simple et ludiques des mouvements qui seraient peu connus, comme par exemple le passage ou le piaffer, exercices qui ne sont abordés à cheval que dans le dressage de haut niveau, ou bien faire prendre conscience que son cheval réalise des efforts quand il effectue un parcours d’obstacles. »

Bref, le hobby horse fait un tabac et on parle déjà de championnats du monde de la discipline… En attendant, il est en phase de devenir un des incontournables de Lamotte.

FM

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone