- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Lamotte-Beuvron – Vérification des vélos !


La brigade de gendarmerie lamottoise en collaboration avec la police municipale a mené le 9 janvier une action de prévention auprès des collégiens et des écoliers. Tout d’abord, dès 7h30 alors qu’il faisait encore nuit et que le brouillard était présent, ils ont contrôlé les vélos des élèves du collège Jean Rostand en vérifiant l’éclairage et les catadioptres, le fonctionnement des freins, tout en rappelant aux jeunes les règles de conduite à vélo en période hivernale. Les parents de ceux dont la bicyclette n’était pas conforme (souvent en raison d’une absence d’éclairage) seront ensuite prévenus via l’administration du collège. Ces mêmes contrôles ont eu lieu une heure plus tard aux abords des écoles élémentaires afin de vérifier aussi si les jeunes cyclistes portaient aussi un casque, obligatoire pour les moins de douze ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers.
« Le but de cette action est de sensibiliser les jeunes à la sécurité sur la route qu’ils partagent avec les automobilistes, même s’il y a heureusement peu d’accidents par rapport aux fautes effectuées, relève Marie-José Beaufrère, adjointe au maire de Lamotte-Beuvron et intervenante départementale de la Sécurité routière. On constate de plus en plus un marque d’éclairage des bicyclettes, des jeunes qui téléphonent à vélo ou qui ne portent pas le casque obligatoire pour les moins de douze ans et conseillés à tous ainsi que le gilet fluorescent qui permet qu’on les voit sur la route. De manière générale, ce sont des plus jeunes qui sont les mieux équipés car leurs parents surveillent encore le matériel. »
« Le but de cette opération est de faire de la prévention afin d’éviter les accidents liés à l’absence de dispositif d’éclairage et d’informer les jeunes et leurs parents, ces derniers via l’administration du collège car ils sont légalement responsables de leurs enfants » poursuit l’adjudant-chef Ludovic Laveau.
« Nous effectuons cette opération deux fois par an, reconnaît le lieutenant Christophe Barras, commandant la communauté de brigades de gendarmerie de Lamotte-Beuvron, au moment où les jeunes circulent de nuit, c’est-à-dire après le passage à l’heure d’hiver et en janvier, car le risque est plus important que de jour. »
F.M.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone