- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Lutte contre la délinquance : l’union des citoyens fait la force de la cité

Une convention de participation citoyenne élargie a été conclue lundi 30 janvier dans la salle du conseil municipal. Explications.

Un premier document avait été signé le 4 mars 2016 engageant 5 quartiers de la ville de Romorantin (Gombault, Romorantin-Ouest, Nord-Favignolles, Grand Vauvert et Lanthenay) dans une démarche de participation citoyenne, c’est-à-dire dans un dispositif incitant tout un chacun à veiller à la sécurité de son environnement en partenariat avec les acteurs locaux de la sécurité (police et gendarmerie), sous le contrôle de l’État. Moins d’un an plus tard, lundi 30 janvier 2017, une nouvelle convention a été placée sur la table, incluant sur le papier et sur le terrain  6 nouveaux quartiers (Romorantin-Ouest 3, Guidault, Cormier, Meclert, Saint-Marc et Demanchère) dans cette opération de voisins vigilants. Le système, bien que non quantifiable, fonctionne et ce sont aujourd’hui 11 citoyens référents qui ouvrent grand leurs yeux dans les rues de la ville. Pour autant, pas de délation ni de surveillance intrusive et excessive. «Ici, ce n’est pas le Far West, nous n’avons pas besoin de shérifs. Il est plutôt question de solidarité et d’attention à l’autre,» a rappelé Frédéric Chevallier, le procureur de la République de Blois. Le sénateur maire Jeanny Lorgeoux, ainsi que le sous-préfet Emmanuel Moulard et le commandant du groupement de gendarmerie de Romorantin Henri Gomez ont pour leur part jugé « utile » cette convention qui a récemment permis d’éviter ou tout au moins de limiter un certain de cambriolages grâce à ces habitants avisés.

É.R.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone