- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Le PIA du Gear en bonne voie


A mi-parcours du Projet Initiative Avenir (PIA), le Gear est satisfait des résultats concrets du projet pour l’emploi industriel.
Le PIA a démarré début 2016 avec la volonté forte de réhabiliter les emplois industriels, et en particulier ceux liés à l’aéronautique et la défense. Ce projet de 3 ans, financé par l’Etat et différents partenaires, visait plusieurs objectifs : redonner une image positive du travail en milieu industriel, et compléter la formation de demandeurs d’emploi pour faire face à une pénurie de main d’œuvre dans les PME industrielles locales. Les acteurs et bénéficiaires de ce projet, conduit par le Gear et réalisé par la Maison de l’Emploi de Romorantin, se sont retrouvés lors du comité annuel du projet pour faire un point au bout d’une année et demie, à mi-parcours de ce projet de trois ans.

Satisfaction employeurs et salariés
Le président du Gear, Michel Lombard précise : “ Après cette première phase du PIA, nos PME sont maintenant armées pour faire face à une demande sans cesse croissante qu’elles ne pouvaient satisfaire faute de main d’œuvre qualifiée. Cependant, persiste toujours l’obstacle récurrent de la mobilité, un recrutement sur deux bute sur cette contrainte. Nous avons d’ailleurs aidé 58 personnes par des aides financières pour le carburant ou la location d’un véhicule. Au total le PIA est en phase avec ses objectifs : il a permis à 87 demandeurs d’emploi de retrouver un travail, l’image des métiers manuels progresse, et un vivier de 75 personnes formées et prêtes à l’embauche. Pour les formations il est indispensable de partir des besoins locaux des entreprises en partenariat avec les communautés de communes. D’autre part, ce que nous avons fait pour le secteur de l’industrie, il faudrait l’étendre à d’autres métiers en tension comme l’hôtellerie ou la restauration. “

Un plan régional ?
Au vu de la réussite du PIA, Michel Lombard suggère une action plus large et de niveau régional pour étendre ce processus au-delà du Romorantinais. Cette action pourrait s’inscrire dans le Plan Investissement Compétences (PIC) que le gouvernement veut mettre en place avec l’ambition d’y investir 11 milliards d’euros sur cinq ans. Michel Lombard insiste : “ Nos formations professionnelles ont du mal à suivre les évolutions techniques du marché, et à la sortie des formations traditionnelles, il existe un décalage avec ce qu’attendent les chefs d’entreprise. Il faut être plus réactif et favoriser l’apprentissage. Ainsi nos stagiaires en qualification dans des entreprises locales ont pu se faire apprécier et donner envie au patron de les embaucher par la suite. Je vais proposer un projet PIC pour la région Centre Val de Loire, tout comme nous l’avons fait avec le PIA pour notre arrondissement.“
G. Brown

GEAR Maison de l’Emploi
3 rue Jean Monnet, Romorantin
www.groupe-gear.com


10 embauches réussies pour Aircos

La société romorantinaise de cosmétique Aircos, pour faire face à une forte croissance de sa production, recherchait une dizaine d’ouvriers supplémentaires pour la nouvelle chaîne de son usine. Devant le manque évident de main-d’œuvre suite à une première campagne de recrutement, le Gear et la Maison de l’Emploi de Romorantin ont proposé à Aircos d’organiser une formation complémentaire spécifique de leurs demandeurs d’emploi. Un stage a été mis en place et suivi par des demandeurs d’emploi qui avaient déjà été préqualifiés dans le cadre du PIA. A l’issue de ce stage, Aircos a pu recruter une dizaine d’opérateurs de conditionnement qui lui faisaient défaut et répondre ainsi à une forte demande à l’export.

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone