Salbris – Une nouvelle piscine intercommunale pour 2020

Comme la piscine intercommunale de Salbris construite en 1972 ne répond plus aux normes actuelles, celle-ci doit être refaite afin d’éviter sa fermeture. Présentation du projet validé par le conseil communautaire.

L’objectif est de réaliser un nouvel équipement aquatique aux normes actuelles, tout en permettant d’atteindre des performances en matière de qualité de l’air, de l’eau, d’économie d’énergie, de conformité acoustique et hygrothermique pour les usagers.

La future piscine intercommunale comprendra un bassin de six bassins d’une superficie de 375 m², au lieu des quatre actuels permettant d’accueillir les scolaires tout en proposant parallèlement les activités du club de natation et développer des activités de sport santé, ce qui entrainera une augmentation des heures d’ouverture au public. Le bassin sera accessible aux personnes en situation de handicap. Une zone de jeux intérieure de 40 m² sera aussi prévue pour les jeunes enfants. Comme la production de chaleur, notamment pour le chauffage du bassin est un poste important dans la gestion d’une piscine, le projet prévoit une chaudière numérique implantée au sein de la structure de la piscine, où la chaleur sera produite par l’énergie des serveurs informatiques implantés dans cette chaudière. En effet, le stockage des données correspond à un besoin des entreprises, d’autant plus que certaines d’entres elles doivent stocker leurs données en France en vertu d’obligations légales.

Le montant total de l’opération, d’un montant de 6 500 000 euros hors taxe, soit 1 500 000 euros hors taxe de frais de bureau d’étude et 5 000 000 euros de travaux seront supportés en autofinancement par la communauté de communes de la Sologne des Rivières à hauteur de 3 740 000 euros, le reste étant financé par des subventions (contrat de ruralité : 460 000 euros, Région : 1 300 000 euros, dotation d’équipement des territoires ruraux : 400 000 euros et centre national pour le développement du sport : 600 000 euros.

Pas de fermeture de la piscine pendant les travaux

Le cahier des charges a été préparé et le concours pour retenir l’architecte chargé du projet a été lancé. Les travaux sont prévus pour le dernier trimestre 2019 pour se terminer un an après. Les travaux n’entraineront pas la fermeture de la piscine puisqu’ils vont commencer sur le bassin extérieur actuellement condamné. Une fois que cette partie sera terminée, elle sera ouverte au public afin de ne pas avoir d’interruption dans les activités de la piscine et les travaux se poursuivront à l’emplacement du bassin actuel.

« L’objectif n’est pas de prévoir un complexe aquatique mais d’avoir un équipement qui répond aux besoins, explique Olivier Pavy, président de la communauté de communes de la Sologne des Rivières. Il s’agit en effet de construire un équipement aux normes actuelles car la piscine qui a été construite en 1972 n’est plus aux normes tout en étant sous dimensionnée par rapport aux besoins actuels. Cette piscine est un vrai besoin pour le territoire car malgré la vétusté de l’équipement actuel, sa fréquentation est stable. L’investissement est donc justifié. La communauté de communes est accompagnée sur ce dossier par un cabinet avec qui nous avons conclu un contrat de conception-réalisation-exploitation-maintenance. Cela implique que le cabinet de conseil s’engage juridiquement et financièrement auprès de la communauté de communes pendant huit ans afin d’éviter des charges disproportionnées par rapport aux besoins car s’il y a un dépassement par rapport à ce qui est prévu, celui-ci sera pris en charge par le cabinet. Si les finances le permettent, il sera prévu à l’avenir de construire un bassin nordique. »

F.M.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email