Cheverny : Du vin, des vendanges et un chef !

Du rhum, des femmes… Ou plutôt des verres, des hommes. Depuis onze ans, la fête des vendanges met à l’honneur les élyxirs de ses appellations, AOC Cheverny et Cour-Cheverny. Ce fut encore le cas le 3 septembre. L’ensemble rythmé de concerts, parmi lesquels le groupe Chef & The Gang.
La pluie était redoutée et finalement, le soleil a accompagné le 3 septembre les vignerons au coeur du village de Cheverny, autour de l’église et près de la salle des fêtes. Pas de masques cette fois, du bon vin. Que demander de plus ? Le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau, a inauguré cette édition et il se raconte même qu’il a trinqué plusieurs fois, mais chut ! La famille Souchon était pour sa part fidèle au rendez-vous. Alain, le père, n’a pas manqué comme à l’accoutumée de venir applaudir ses enfants depuis les coulisses. Charles, l’un des deux fils, alias Ours, accompagné de son frère, Pierre, a ravi le public avec d’anciens et nouveaux titres joués en live. « De la lassitude ? Pas du tout !» nous a répondu Ours, accompagné d’Oldelaf qui soufflait ses dix bougies d’humour chanté. « Les organisateurs sont devenus des amis, alors c’est chaque année un vrai plaisir renouvelé.» À l’affiche des concerts du soir, après les dégustations avec modération, Philippe Etchebest a passé également un bon moment. Il était venu à Blois en août 2021, dans les jardins de l’Evêché, pour jouer non pas de la batterie de cuisine, mais de la batterie tout court ! Quittant ses fourneaux, le chef s’était déplacé avec son «Chef & The gang ». À Cheverny ce mois d’août 2022, il est donc revenu toujours avec son groupe donc de gars sympas – parmi lesquels Alex Jaffray (Télématin)-, qui aiment reprendre des standards de la planète rock’n’roll française et internationale (Trust Queen, etc.). «Nous avons fait le festival Hellfest ! Nous avons aussi composé une première chanson à nous, » a informé M. Etchebest. « Christophe Hay ? Ah oui, l’an dernier, nous avions bien mangé chez lui à Montlivault. Dommage que je n’ai pas le temps d’aller voir son nouvel établissement «Fleur de Loire » à Blois, il faut que je l’appelle ! Le weekend, je joue de la batterie. Je vais reprendre les tournages de « Cauchemar en Cuisine » sans oublier « Top Chef » (M6). Je viens d’ouvrir à Bordeaux mon nouveau restaurant, « Maison nouvelle »; je ne voulais pas lui donner mon nom mais c’est tout de même mon nom, vous l’avez ? Dites, bon sang, si vous ne savez pas, comme à l’école ! En basque, Etchebest veut dire maison nouvelle ! Et puis je dois aussi m’occuper de passer du temps avec mon fils et l’emmener au rugby à Toulouse !».

Un bon cru
Le chef est un hyperactif, à l’écouter dérouler son agenda. Son tempérament est lui volcanique comme à la TV, mais il ne mord pas. Il nous avait un peu brusquement refusé un selfie l’an passé et disons qu’il aime entretenir son personnage. « En vrai, je n’aime pas trop les photos,» nous a-t-il expliqué gentiment. Ce qui ne nous pas empêché de pouvoir ensuite suivre le chef et une partie de son gang musical, en partageant une glace dans l’enceinte du musée Tintin et du château de Cheverny qu’ils ont pris plaisir à visiter, le regard rempli d’étoiles tel des bambins voyant le Père Noël. Le marquis, Charles-Antoine de Vibraye, n’a pas d’ailleurs manqué de glisser une requête de son épouse, la marquise Constance : « ce serait bien d’accueillir Top Chef dans l’Orangerie, ici ! ».Pour finir, la guide dudit château, Chantal, a eu l’honneur d’être citée à la fin du concert qui aura électrisé les spectateurs grâce aux bons sons et aussi talents de l’équipe organisatrice, avec en premier lieu Sophie Manuel à la communication. En résumé, cette fête des vendanges à Cheverny fut un excellent cru pour tout le monde ! Vivement 2023 pour remplir à nouveau les verres, d’ondes positives.
É. Rencien