Engrillagement de la Sologne : Des nouvelles législatives

Dans l’attente d’un collectif annoncé par le président PS du Centre-Val de Loire, François Bonneau, le 8 septembre à Orléans, des auditions sont en cours à Paris. Le 6 octobre, la proposition de loi du sénateur Jean-Noël Cardoux sera déposée devant l’Assemblée Nationale, après un premier passage favorable au Sénat en janvier 2022.
Marie et Raymond Louis, qui dirigent l’association des Amis des chemins de Sologne à Brinon-sur-Sauldre, ont rencontré le 30 septembre les députés RN du Loiret et Loir-et-Cher, Mme Paris et M. Chudeau. Ils ont par ailleurs été à nouveau auditionnés à l’Assemblée Nationale en amont, concernant la proposition de loi (PPL) sur l’engrillagement du sénateur LR Jean-Noël Cardoux, sur laquelle ils ont proposé quatre amendements. “Premièrement, nous voulons retirer la référence de 2005 qui aurait pour conséquence qu’une partie importante des clôtures resterait et qu’un contentieux risquerait de voir le jour pour les autres,” énumèrent les Louis. “Deuxièmement, il faut revoir le délai d’entrée en vigueur ; nous avons pu obtenir 7 ans au lieu de 10 ans lors de notre audition au Sénat, mais nous souhaitons le passer à 2 ans. Troisièmement, nous sommes complètement opposés à l’utilisation du fonds de biodiversité de l’Office français de la biodiversité (OFB), de l’argent public, pour aider des personnes aisées à se désenclore. Quatrièmement, nous souhaitons voir passer l’amende du délit d’intrusion de 1500 € à 750 € (stade 5 à 4), toujours dans le respect de la propriété privée évidemment.” Le couple, très actif, a écrit au Président de la République, et sera présent le 6 octobre dans l’hémicycle parisien pour le vote de cette PPL.
“S’efforcer de corriger la négligence de l’autorité publique”
D’autres profitent de la fenêtre avec vue pour communiquer aussi… C’est en effet, via ses réseaux sociaux, en mots et en photo, que le député Modem du Loiret, Richard Ramos, à Paris, s’est exposé et affiché. “Dans le cadre de la proposition de loi que je porterai et qui vise à limiter l’engrillagement, un sujet touchant largement la Sologne, j’ai eu la chance d’auditionner les principales associations engagées. Merci à Sébastien Camus, Président de l’Association chasseurs promeneurs et faune libre en Sologne (ACPFLS), d’avoir pris de son temps pour venir échanger directement avec moi !” De son côté, enfin, l’ACASCE (Association des chasseurs et des amis de la Sologne contre son engrillagement), présidée par Jean-François Bernardin, a commenté en ces termes, en ligne également. “Le grillage, pour une fois, n’est pas enterré (…) Un collectif d’associations, de personnalités et d’élus est maintenant unanime pour s’efforcer de corriger ce qu’il faut bien qualifier de négligence de l’autorité publique quant au laisser-grillager de la Sologne. Et maintenant, on attend des actes !” À suivre.
É.R.