Lamotte-Beuvron : La France sur le toit du Monde… en Sologne !

Du 25 au 27 août ont eu lieu les championnats du Monde de TREC (techniques de randonnées équestres en compétition), sport équestre où il est demandé au couple cavalier-cheval de maîtriser les compétences nécessaires pour voyager à cheval en autonomie dans les catégories Senior, Jeune Cavalier et Junior.
116 concurrents venant de 14 nations (France, Allemagne, Suisse, Irlande, Grande-Bretagne, Belgique, Autriche, Chine, Suède, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne et Portugal), après avoir défilé à cheval le 25 août dans Lamotte-Beuvron, se sont affrontés dans les trois catégories lors des trois tests composant le TREC, le POR (parcours d’orientation et de régularité sur un itinéraire relevé à partir d’une carte) qui s’est déroulé en pleine nature dans la forêt domaniale de Lamotte-Beuvron, la maîtrise des allures et le PTV (parcours en terrain varié).
La France, berceau du TREC a dominé ces championnats en décrochant neuf médailles dont cinq en or. Chez les Seniors, l’équipe de France est championne du Monde, tout comme Mathieu Gay-Perret en individuel. Amanti Muller est en bronze. En Jeune Cavalier, l’équipe est en or. Hugo Bertrand est champion du Monde en individuel, suivi par Justine Meyer et Deborah Portaz. La catégorie junior qui se courrait en duo a vu sacrer Lisa Pradaud-Lenoble et Laure Sauzede, suivies de Chloé Parent et Réjane Busquet
« Ces championnats ont marqué la vigueur de la reprise de l’activité internationale suite à la crise sanitaire, reconnaît Frédéric Bouix, président de la Fédération Internationale de tourisme équestre, organisatrice de l’événement. Nous craignons que la pandémie atteigne le TREC, discipline plus fragile que les disciplines olympiques mais la venue cette année de 116 concurrents venant de 14 nations est un record pour les championnats du Monde organisés par la FITE et une réussite de l’activité dans les différents pays membres. La Sologne a offert tous ses atouts pour un POR relativement sélectif et la qualité des installations du Parc équestre fédéral a été très appréciée des concurrents lors du PTV. Avec neuf médailles, la France garde son leadership mais bénéficie d’une vraie concurrence chez d’autres nations dont les représentants ont fait de belles performances, s’imposant dans le classement. »
F. M.