Pruniers-en-Sologne : Ukraine, Christophe Tripault est rentré mais repartira

L’entrepreneur en terrassement, bâtiment et travaux publics à Pruniers-en-Sologne, s’est rendu, au mois de mai, en Ukraine, pour rejoindre sa compagne Alésia, lieutenant-colonel en fonction à Kiev dans une unité de sapeurs-pompiers* et pour distribuer matériels, médicaments et vivres collectés en Sologne. Il raconte.
Début juin, à la salle Alain-Fournier, devant une assistance composée d’habitants et d’élus, Christophe Tripault a retracé son parcours avec photographies et vidéos. Guillaume Cornier-Delabrouille, qui partage, avec son agence d’architecture, les mêmes locaux professionnels, a accompagné Christophe dans ses prises de paroles, ayant été témoin en direct de Whatsapp de son action humanitaire au sein des quartiers impactés par les bombardements. Un collectif est créé suite à ce voyage : l’Association Sologne Ukraine Humanitaire (ASUH), dont le récépissé a récemment été reçu en mairie de Pruniers. Christophe Tripault repartira courant juillet, si possible avec un poids lourd de 10 tonnes. Les autorités de la ville de Brovary, qui jouxte Kiev, tiennent un entrepôt à disposition. L’ASUH peut être contactée au 06 63 76 24 77 ou par mail (christophe.tripault@gmail.com). Les dons souhaités sont : denrées alimentaires, produits d’hygiène, médicaments, matériel médical, nourriture et traitements pour les animaux, matériaux de construction et appareils ménagers. Un certificat est délivré pour la défiscalisation des dons en numéraires. L’association est à la recherche de bénévoles ponctuels ou de nouveaux membres pour l’association ainsi que de médecins pour faire de la téléconsultation. Aurélien Bertrand, maire de Pruniers-en-Sologne, réfléchit, avec l’association, à la façon dont il serait possible de tisser des liens avec Brovary ou une autre ville d’Ukraine. A enfin été annoncée une journée solidaire avec la complicité du club de foot Sologne Olympique Romorantin. Sa date sera prochainement dévoilée.
Fabien Tellier

(*) Il avait fait la connaissance de sa compagne à Kiev, il y a trois ans, lors d’un voyage où il accompagnait un couple d’amis.