Romorantin : Premier roman pour Manon Hentry-Pacaud

Née à Romorantin-Lanthenay, « ancienne » du lycée Claude de France, Manon Hentry-Pacaud aura 21 ans le 7 août prochain. Au mois de mai est paru son premier roman aux éditions Frison-Roche. Les Naufragées entremêle le destin de quatre femmes : Anne, Louise, Paula et Inès.
Manon Hentry-Pacaud a toujours été attirée par l’écriture. Tout commence par des poèmes et des petites histoires inventés et récités à la famille. Puis, elle prend plaisir à s’essayer à des textes plus longs, nouvelles et romans. Après son Bac Littéraire, elle passe deux ans au lycée parisien Henri IV en classes préparatoires littéraires et décroche une licence de Lettres Modernes à La Sorbonne Nouvelle. Deux romans et des nouvelles sont composés durant l’année de licence. Cette année, elle finit un master d’Études de Genre et de Littératures Francophones. Son objectif : devenir bibliothécaire… tout en continuant, par passion, à écrire. C’est après avoir été séduite par une image de l’illustratrice Carla Llanos que Manon aligne les premières phrases manuscrites de ce premier récit édité. Elle est alors en vacances, dans les Landes, avec sa sœur Juliette. La rédaction au clavier se fait au mois de mai 2021 et, dès le mois d’août, le roman est terminé. À la suite de plusieurs relectures réalisées par l’auteure, par une de ses amies et par sa famille, Manon envoie le manuscrit aux maisons d’éditions. Katia Kaloun, directrice éditoriale de Kiwi et Frison-Roche Belles-lettres, répond favorablement. Manon est revenue à l’origine du thème de son livre en communiquant son enthousiasme : « Dans cette illustration de Carla Llanos, cinq femmes s’entremêlaient les unes avec les autres. J’ai eu alors l’idée de mettre des femmes en scène, ayant des liens familiaux ou amicaux, dans des situations sollicitant l’écoute et de compréhension. Dans mon récit, chacune de ces femmes porte le poids de son expérience, pour une parole différente, propre à sa singularité, à son authenticité. Les quelques retours que j’ai eu via mails ou réseaux sociaux étaient plutôt informels mais passionnants, tous très positifs, ce qui m’a énormément touchée. J’ai hâte de pouvoir échanger en physique avec mes lecteurs ! » Les Naufragées peut être commandé, au prix de 19€, dans toutes les librairies, ainsi que dans les magasins culturels ou bien en ligne.
Fabien Tellier