Salbris : Bonnes résolutions : si on essayait le yoga ?

Sur le secteur de Salbris et des alentours, Julie propose individuellement ou en groupe, des séances de yoga à votre domicile pour vous apporter bien-être et détente. Des cours pour des événements et pour les entreprises peuvent également être réalisés. Rencontre.
Bonjour Julie, comment et quand as-tu découvert le yoga ?
J’ai découvert le yoga en 2005, à la lecture d’un ouvrage porté sur le bien-être et le retour à soi. Âgée de 20 ans à cette époque, j’étais déjà intéressée depuis quelques années par l’approche holistique, notamment par la découverte quelques années auparavant de la sophrologie ; ainsi le yoga est venu alimenter mon intérêt. Alors j’ai tout simplement expérimenté les postures décrites dans l’ouvrage et j’ai trouvé agréable et apaisant de ressentir cet étirement dans mon corps. Il m’a semblé plus vivant après ça. J’étais si convaincue, que déjà à cette époque j’en avais parlé autour de moi et cela avait éveillé l’intérêt de mes collègues. Alors, après le travail, j’ai le souvenir que nous avions improvisé une petite séance de découverte.

Qu’est ce qui t’a attiré dans cette pratique ?
J’ai apprécié l’accessibilité qu’offre le yoga. Pas besoin de matériel hors de prix ou spécifique pour commencer. Un tapis et une tenue confortable sont largement suffisants.
Puis lorsque j’ai commencé à débuter cette pratique, je fus immédiatement surprise par le bénéfice que m’apportaient les techniques de respirations que l’on nomme en yoga, les pranayamas. Ce bien-être ressenti après avoir pris conscience de sa respiration a été une révélation, car j’ai réalisé que le bien-être physique était à portée de main et à l’intérieur de nous-mêmes. Pour cela, nous devions déjà commencer à apprendre à mieux respirer.

Quelle vision as-tu de cette discipline ?
Je perçois le yoga comme une discipline qui ne se résume pas à la pratique de postures, mais comme une discipline holistique, c’est-à-dire qui englobe l’entièreté de l’être humain. Selon moi, le yoga est davantage un état d’esprit qu’une pratique purement physique. D’après moi, il s’agit de mettre de l’intention dans les actes de notre vie quotidienne ainsi que de la conscience dans nos paroles et nos actes envers nous-mêmes mais aussi envers autrui. Le yoga est un rapport à soi et donc un rapport au monde, car nous faisons partie de ce grand tout. Plus qu’une discipline, le yoga est une façon de vivre. Comme nous l’apprenons dans l’enseignement théorique, il y a des yogis qui ne pratiquent pas les asanas (les postures), mais qui de part leur conscientisation du monde qui les entoure ainsi que leur rapport à eux-mêmes et autrui, font du yoga.

Pour quelles raisons as-tu voulu te former et enseigner cette discipline ?
J’y ai trouvé tant de bien-être, d’apaisement et de confort que je ne pouvais pas garder cela pour moi. Je souhaitais pouvoir transmettre et partager cette idée que nous pouvions tous, à notre propre échelle, trouver les ressources en nous quand nous y étions prêts. J’ai eu envie également de transmettre cette indulgence qu’offre la pratique du yoga à notre propre égard. Il ne s’agit pas de compétition ou de dépassement de soi, mais plutôt de bienveillance et de reconnaissance de soi avec compassion et gratitude.

Contact : Julie Sauvaget,
Yoga Juice.
Tél : 06 52 49 27 11.
Sur Instagram : yogajuice.fr
https://www.yogajuice.fr/