70 bougies pour la fromagerie Jacquin & Fils

L’entreprise familiale a débuté son histoire en 1947 dans l’Indre, à La Vernelle, entre Selles-sur-Cher et Valençay. Au fil des années, elle a su évoluer et tirer son épingle du jeu face aux grands groupes industriels.

Il était une fois un petit fromage de Berry devenu grand… Depuis quatre générations, la famille Jacquin a développé des fromages de chèvre en Appellation d’origine protégée (AOP). Tout a commencé il y a 70 ans avec l’agricultrice Adrienne Jacquin et l’un de ses enfants, Pierre, qui créent une entreprise d’affinage à Champcol, près de Valençay. À l’époque, les troupeaux de chèvres étaient nombreux et l’aïeule de Pascal Jacquin, l’actuel dirigeant de la société, a su voir et saisir le potentiel dans le pré. L’activité a d’ailleurs rapidement pris de l’ampleur, confirmant le bon sens paysan. Pierre Jacquin, épaulé par son épouse
Suzanne, déménagent alors vers la Vernelle, dans l’Indre et y installent une fromagerie de 400 m² toujours spécialisée dans l’affinage, agrémentée d’une collecte d’œufs. En 1973, la famille, toujours visionnaire, développe l’export avec les États-Unis notamment. Puis en 1974, une autre étape est franchie avec la construction d’un bâtiment plus important ; la famille Jacquin devient fabricant de fromages en conservant son savoir-faire d’affineur. Une année plus tard, en 1975, le fromage de chèvre rond, le Selles-sur-Cher, est reconnu et labellisé. L’histoire ne saurait s’arrêter en si bon chemin : en 1992, la pérennité de l’entreprise et assurée avec un passage de flambeau ; Christian et son frère Pascal reprennent les rênes tendues par leurs parents, prolongeant cette passion familiale pour le fromage artisanal et traditionnel.

L’aventure continue

Soixante-dix ans plus tard, de l’eau a coulé sous les ponts, les attentes de la clientèle ont évolué mais la société Jacquin, qui emploie actuellement une soixante de salariés et qui réalise 60 % de son chiffre d’affaires à l’exportation, n’a pas changé sa philosophie de travail ni perdu de son authenticité. Elle collecte le lait AOP dans les départements du Loir-et-Cher et de l’Indre et travaille main dans la main avec une trentaine d’éleveurs partenaires. « Nous pouvons très bien livrer des boulangeries et restaurants à Shanghai sans pour autant oublier nos racines, » exprime le soixantenaire Pascal Jacquin. « Nous aimons notre territoire, nous le défendons et nous comptons y rester ancrés pour perpétuer la tradition. Nous tenons aussi compte de la demande des consommateurs. » Sa gamme AOP s’est par conséquent étoffée au fil du temps : fromage Selles-sur-Cher bien sûr mais également pyramides de Valençay et Pouligny-Saint-Pierre, bûche de
Sainte-Maure-de-Touraine, crottin de Chavignol. À consommer avec un vin du pays, évidemment. Des spécialités au lait cru et pasteurisé complètent en sus le choix proposé aux amateurs de bons produits fleurant le terroir. Le fromage de chèvre non AOP, Cœur de Berry, en lien avec le village indrois de Saint-Valentin, fait par exemple partie des créations Jacquin de ces dernières années. Difficile de ne pas tomber sous le charme… L’histoire d’amour, qui dure depuis 70 ans, semble avoir encore de beaux jours devant elle.

É.R.

Fromagerie Jacquin La Vernelle
02 54 95 30 60.
www.fromagerie-jacquin.com

Boutiques de vente à Selles-sur-Cher, rue du Docteur Massacré
et à Saint-Aignan, place du Président Wilson.