À Blois, le conseil municipal « hors norme » finalement annulé et reporté sine die

Confiné(e)s, jour 4. Des esprits s’interrogeaient hier sur la tenue ce dimanche 22 mars d’un tel rendez-vous face au confinement demandé inhérent au Covid-19, et l’information, qui confirme et rassure sans doute, est ce vendredi 20 mars tombée au réveil sur la page Facebook du maire Marc Gricourt qui « prend acte ». Reporté. Suite logique sans polémique.

Jeudi 19 mars, le Premier ministre, Édouard Philippe, déclarait le report des réunions de conseils municipaux élus au premier tour, qui devaient se tenir cette fin de semaine et ce weekend. Nouvelle conséquence de la pandémie de coronavirus, le rendez-vous hexagonal est annulé. En local, dans le Loir-et-Cher, Marc Gricourt à Blois l’a assuré ce vendredi 20 mars sur les réseaux sociaux, de bon matin. Il écrit ces lignes : « Report de l’installation des conseils municipaux ! Nous en prenons acte. Une décision qui rassure certains élus. Une décision de bon sens ? Peut-être. Pour autant tout était prêt, les services ici à Blois comme partout y ont consacré des heures et des heures à cette préparation sur un plan administratif et d’installation au Jeu de Paume permettant 2 m d’espace entre chaque personne et toutes précautions d’hygiène et de prévention. Cette préparation a demandé des réunions, donc des groupes de personnes se sont côtoyés (contradictions). Toutes les précautions étaient prises pour ces installations qui plus est, de Conseils municipaux très courts. Je pense donc plutôt à toutes celles et ceux contraints de travailler et d’être en contacts importants et permanents, notamment nos soignants (en rupture de matériels de protection!), personnels de sécurité et secours, travailleurs des entreprises de l’industrie et du tertiaire, personnels des magasins alimentaires….. Ils et elles méritent notre considération ! Ce qui m’interroge et commence à m’inquiéter, c’est que nos gouvernants, plutôt que de prendre une bonne fois pour toutes des décisions globales et fortes, ils y vont au coup par coup et nous annoncent une nouvelle mesure tous les deux ou trois jours. C’est ce que nous vivons depuis une semaine. Par exemple, dès lundi la décision de report d’installation aurait pu être actée. Dans l’immédiat restons solidaires, responsables, et exigeants sur le respect des consignes. En qualité de maire, je m’y consacre aux côtés de mon administration. Le temps du bilan de la gestion de cette crise viendra après. » Attendre et s’adapter au jour le jour en effet… « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage, » écrivait en son temps Jean de La Fontaine. Une maxime encore valable en notre époque moderne. Le second tour des élections municipales 2020, lui, est toujours prévu pour le mois de juin. Le Gouvernement a en sus précisé que les équipes municipales sortantes de fait restent en fonctions jusqu’au 15 mai 2020. Pour le reste, carpe diem.

Émilie Rencien