Abbaye de Loroy, un petit pas en avant

Marie du Berry qui se bat pour sauver de la décrépitude et du néant l’Abbaye de Loroy où le Domaine mystérieux et qui pourrait devenir le cœur  de la Route Grand Meaulnes, a parlé à  l’oreille du président de la République.

Elle lui a écrit le 7 octobre 2018 : « Depuis des années je me bats pour que cette belle œuvre qu’est Le Grand Meaulnes qui représente si bien la France dans le monde, ne soit pas oubliée de la mémoire des hommes.Voilà pourquoi,j’ai écrit en novembre dernier une lettre ouverte à Stéphane Bern que vous veniez de nommer Monsieur Patrimoine, pour sauver l’abbaye de Loroy, le modèle du Domaine mystérieux, laissée à l’abandon par une indivision malheureuse. Le miracle a eu lieu au printemps, ce site a été choisi parmi les 269 à sauver. Toutes les instances régionales, départementales et locales se sont alors mobilisées un temps, derrière mon initiative, par contre le projetde création d’un pôle d’attraction culturelle et touristique n’est pas encore engagé et cela m’inquiète beaucoup. Nous avons défendu la création d’une société d’économie mixte où privé et public avec lespropriétaires,seraient à la base de ce pôle qui animerait l’ensemble de laRoute Grand Meaulnes. Hélas, nous avons l’impression de parler une langue inconnue, c’est ainsi que je mesure tout le travail qui reste à faire dans cette France des régions, souvent trop immobile.

Le président de la République lui répond rapidement par la voix de son chef de cabinet le 5 novembre 2018 : « S’agissant de l’évolution de votre projet de création d’un pôle d’attraction culturelle et touristique lié l’abbaye de Loroy, je n’ai pas manqué de relayer votre intervention auprès de Monsieur Franck Riester, ministre de la culture. Vous serez tenue directement informée, par ses soins, de la suite d’être réservée à votre démarche. Tenant à saluer votre engagement en faveur de la préservation de notre patrimoine, je vous prie d’agréer Madame, l’expression de mes hommages. »

« C’est plus qu’un encouragement » déclare Marie du Berry, la réponse du président de la République dans les mains «  c’est un engagement » à qui la Fondation du Patrimoine selon son Président François Gréau, fera appel « elle aura un rôle important pour mobiliser les donateurs,  particuliers et grands mécènes ».