Aménagement urbain : Avaricum enfin !

Bourges
Que de discours, de mots et de maux, de bruits, de rumeurs, de courriers, de réunions, de titres et articles de la presse locale sur ce sujet épineux : Un projet immobilier et commercial de grande ampleur sur Avaricum. Passé d’un centre commercial de 5000 m2 à un pôle commercial de 13000m2 et la construction de 48 logements privés et 30 logements sociaux entre autres,  nous étions en 2006. Les tours du quartier sont démolies de juin 2007 à mars 2008 ce qui engage un fond polémique avec les locataires restants. On se souvient de cette dame qui résistait et qui fut la dernière à quitter l’immeuble faisant la une de la presse locale. Ensuite, vinrent les fouilles archéologiques et ces fameux thermes gallo-romains. En 2010, les fouilles sont terminées et une promesse de vente est signée, le permis de construire lui, sera signé en juillet 2011, mais rien ne se passe comme prévu. Serge Lepeltier maire de Bourges s’applique avec force à lever les derniers obstacles et l’année 2012 est emplie d’incertitudes, puisque ce n’est qu’en octobre 2012 que l’acte de vente de la parcelle Avaricum est signé. La première pierre est posée en janvier 2013 par Serge Lepeltier et les travaux vont enfin commencer jusqu’à cette inauguration du 17 février 2015. Inauguration en «grandes pompes » avec une foule d’invités qui se pressaient autour du maire de Bourges Pascal Blanc et du buffet bien garni de cette soirée genre VIP… Pascal Blanc : Après la rénovation des quartiers de l’Aéroport, Chancellerie, Moulon, Gibjoncs ( effets du Plan de Renouvellement Urbain),  voilà notre centre ville  qui développe son attractivité par un ensemble commercial et d’habitat qui va, j’en suis convaincu, devenir très vite un nouvel espace de vie au coeur de ville. Nous l’avons voulu vivant, attractif et prospère. Un quartier de commerces et d’habitat qui devrait devenir chaleureux. Je me félicite de cet excellent travail avec les associations de commerçants et adresse mes félicitations aux architectes et aux enseignes présentes qui ont fait le pari du centre ville. Un grand merci également aux riverains pour leur patience car rien ne fut facile mais aujourd’hui, nous avons tous les atouts pour que notre cœur de ville vive encore mieux… »
Historique : Source : Roland Narboux, l’encyclopédie de Bourges
J.F.