Blois – Un 13 juillet festif sous haute surveillance

La tête d’affiche des festivités de la Fête nationale c’est Claudio Capéo. Le chanteur et accordéoniste alsacien chantera ses tubes lors du concert gratuit du 13 juillet sur les quais. Les festivités commenceront avec la prise d’armes et le défilé avant le traditionnel feu d’artifice tiré sur des barges ancrées au milieu de la Loire. Le tout sous un dispositif de sécurité renforcé.

Des feux d’artifice lancés sur des barges ancrées au milieu de la Loire, juste en face du port de la Creusille. Voici la grande nouveauté des festivités de la fête nationale cette année à Blois. Pleins feux sur le fleuve, avec seize tableaux pour un spectacle de vingt-cinq minutes qui se veut encore plus impressionnant par les reflets accrus sur l’eau. La prestation pyrotechnique de Lacroix-Ruggieri sera présentée dès 23 h avant le concert de Claudio Capéo et juste après la cérémonie officielle et le traditionnel défilé.
Une cérémonie républicaine qui débutera avec la prise d’armes place de la Résistance à 21 h 30 avec la mise en place de l’Harmonie municipale, les membres des Ordres nationaux, les associations patriotiques, la Gendarmerie, la Police, le SDIS, la Croix rouge et le SAMU. À 22 h 30 le défile des troupes et véhicules motorisés sera lancé depuis la rue Dénis Papin vers le quai Saint-Jean.

Des festivités sous très haute surveillance

En raison de l’état d’urgence et de l’écho dramatique de l’attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais à Nice, Blois, comme tant d’autres villes, renforce le dispositif de sécurité.
« Nous avons décidé de maintenir les festivités et de tout faire pour garantir la sécurité. Pour cela, nous mettons en place un périmètre de sécurité élargi tout autour du centre-ville ou près de 45 000 personnes assisteront au grand feu d’artifice et au concert », explique Marc Gricourt. « Il y aura une sécurité absolument maximum au cœur de la fan zone du centre-ville, poursuit le maire, tout en reconnaissant que le risque zéro n’existe pas ».
Pour sécuriser cette fan zone de l’hyper-centre, des véhicules anti-intrusion, des sacs de sable et des barrières de sécurité vont être disposés sur un très large périmètre. C’est tout le secteur, du quai de la Saussaye et jusqu’au quai Saint-Jean, et du haut des escaliers Denis Papin à l’accès du pont Jacques Gabriel côté Vienne qui sera sous contrôle. Pour accéder au site, il faudra passer par l’une des 16 entrées où chacun sera fouillé par des agents de sécurité postés bien avant le site des festivités. Évitez donc de venir avec des sacs à dos et autres attachés-caisse afin de faciliter les contrôles.

Des points de contrôle et des fouilles

Le stationnement et la circulation seront interdits de 16 h à 2 h du matin sur ce périmètre ainsi que sur le quai Amédée Constant et le quai Henri Chavigny. Le parking Valin de la Vaissière sera fermé à la partir de 19 h même si les voitures stationnées auront la possibilité de sortir.
250 personnes seront mobilisées pour garantir la sécurité de la soirée, agents de la police nationale, de la police municipale et des préposés de sécurité privés rétribués par la mairie,
« Un dispositif exceptionnel qui n’empêchera pas la fête » conclut le maire. « Une fois dans la fan zone vous êtes en sécurité et vous pouvez pleinement profiter pour vous émerveiller, boire avec modération ou danser. » Et la fête aura lieu également lors du traditionnel bal des pompiers, organisé par le SDIS, dès 22 h avenue Gutemberg.

ARP


Claudio Capéo en concert

jeudi 13 juillet 23h30 – Quai de la Saussaye – Blois – Gratuit

Cette année Claudio Capéo est l’invité du grand concert gratuit du 13 juillet. Le chanteur et accordéoniste alsacien s’est fait connaître en participant à la saison 5 de The Voice en 2016. Depuis ses premiers singles, « Un homme debout » et » Ça va, ça va », il poursuit son ascension avec le titre « Riche », qui n’a pas tardé à devenir un tube. Il est avec Vianney l’un des artistes le plus programme dans les festivals.
Dans son dernier tube, le chanteur de 31 ans ralenti quelque peu la cadence et s’adresse à son fils : « Tu ne seras peut-être pas le meilleur, mon fils / Mais pourtant moi, je serai fier / À quoi ça sert d’être riche / Quand on est riche d’être père ». « Il me rend heureux », déclarait-il. « En ce moment, je suis toujours en voyage, mais, quand il va grandir, il verra que sur l’album son papa avait mis une chanson pour lui dire son amour. »
Avec son timbre de voix si particulier et son accordéon qui ne le quitte jamais, certains le décrivent comme une sorte de « Zaz au masculin », d’autres le comparent à Christophe Maé. Lui, qui aime beaucoup la chanson française, comme Michel Delpech « Chez Laurette » (chanson qui lui a permis de se qualifier à « The Voice » NDLR) aura l’occasion de lui rendre hommage lors de sa première scène en Loir-et-Cher, tout juste arrivé des Francofolies de La Rochelle.

ARP