Capo, l’ami de Tignous

Bernard Capo était le 13 janvier à Arcanix, la boutique BD de la libraire Arcanes à Châteauroux. Une séance de dédicace prévue de longue date pour le dessinateur du Cher qui prenait évidemment une toute autre tournure moins d’une semaine après le drame de Charlie Hebdo « Dans le monde des dessinateurs on se connaît tous, Cabu et Wolinsky ont bercé mon enfance. Je connaissais Tignous en particulier, je le voyais à La Borne (NDLR le village des potiers, près d’Henrichemont à dix kilomètres de chez Capo) car il avait des attaches dans le Berry. Je n’arrive pas à réaliser. Le crayon est une baguette magique et non une arme. elle sert à rêver, à rire, à réfléchir. La liberté c’est la culture, c’est l’intelligence qui peut sauver le monde. »