Le dernier discours du président Hollande


Michel Kremer a accueilli le président de la République dans son usine.

Michel Sapin, une usine haut de gamme dans le domaine de la gastronomie, une gestion du personnel exemplaire et tout cela dans le monde rural. Autant de raisons pour que le président réserve sa dernière visite à Argenton.

Quand vous lirez ces lignes François Hollande ne sera plus président de la République. Sa venue à Argenton ne constituait pas un événement politique. Pour Michel Kremer, sa famille et le personnel de la biscuiterie le 5 mai 2017 restera une date importante de la vie de l’entreprise. Tant mieux pour eux après tout si la visite présidentielle n’a pas été accompagnée du déferlement médiatique habituel. Tant mieux pour les quelques journalistes présents également. Ils ont assisté à une vraie rencontre entre un président et ses compatriotes.
Pourquoi est-il venu chez Kremer ? Pas par gourmandise, même si les pâtisseries argentonnaises ont leur place dans les buffets de l’Elysée, pas par amitié pour le grognard Michel Sapin qui l’a accompagné dans toutes les aventures de ses mandats politiques. « Si je suis ici, a dit le président sur la tribune, aux côtés d’un Michel Kremer très ému, c’est pour saluer une entreprise industrielle et personnelle. En 25 ans, sur cette zone, a été édifiée une unité de pâtisserie artisanale la plus moderne de France (…). Si je m’interroge sur la recette de cette réussite industrielle et collective je trouve la recherche de l’excellence, avec un effort de recherche et développement et un appel aux grands chefs comme Thierry Marx pour mettre a