En bref et sans images

Feu d’artifice pas comme les autres à Blois

Jeudi 13 juillet, un feu d’artifice sera visible de la terrasse de la Tour Beauvoir à Blois. Pour cette dixième édition débutera à partir de 21h45 avec la lecture du livre «quatorze juillet » d’Éric Vuillard par Annie Brault. Un verre de l’amitié clôturera le feu d’artifice. Le nombre de places étant limité, réservation par mail à tourbeauvoir@orange.fr ou au 06.88.15.62.64. Tarif : 9 € / personne.


Marché gourmand à Cheverny

Comme tous les ans, un marché gourmand et artistique aura lieu à Cheverny dimanche 23 juillet, place de l’Église, de 10 h à 18 h. L’animation sera assurée par la « Lyre de Cheverny-
Cour-Cheverny » et la chorale « Il était une voix » à partir de 11 h.
Renseignements : mairie de Cheverny au 02.54.79.97.78 t sur mairie.cheverny@orange.fr


Soirée exceptionnelle à Chaumont

Pour marquer le bicentenaire de la disparition de Germaine de Staël, le Domaine de Chaumont-sur-Loire organise pour la première fois une évocation de la vie de ce grand écrivain, dans la salle à manger du château. Cette soirée unique et exceptionnelle se déroulera vendredi 14 juillet à 20h.
Le nombre de places étant très limité, il est impératif de s’inscrire auprès du Domaine : 02.54.20.99.22 et contact@domaine-chaumont.fr. Prix d’entrée : 18€


Fréquentation record enregistrée à Chambord

Le Domaine national achève son premier semestre 2017 avec une note plus que positive.  L’attrait des nouveaux jardins à la française et la météo clémente ont notamment contribué à une forte augmentation des entrées. Ces résultats sont encourageants dans l’objectif d’atteindre un million de visiteurs dans le château et un autofinancement à 100% en 2020. Dans le détail, le château de Chambord enregistre un record de fréquentation depuis le mois de janvier 2017 avec 369.694 entrées, soit une augmentation de 22,71% par rapport au premier semestre 2016. Ce résultat dépasse le meilleur semestre précédent qui était de 333.186 entrées en 2014. Le week-end de Pâques a également connu un record de fréquentation avec une progression de presque 60% par rapport à l’année 2016. L’ouverture au mois de mars dernier des jardins à la française explique donc en grande partie ce résultat, ainsi que la forte présence de la clientèle familiale durant les vacances scolaires et les ponts fériés. Les individuels génèrent 75% de la progression. Notons également une augmentation de la fréquentation étrangère, provenant en majorité des États-Unis, de l’Allemagne ou encore du Japon. Les récentes campagnes d’affichage à Paris et en région Centre ont en outre contribué à la visite ou la revisite du monument et des activités de loisirs. De plus, le lancement de la nouvelle exposition « Georges Pompidou et l’art : une aventure du regard », le 18 juin dernier, s’annonce prometteur pour la fréquentation du château.


Saison clôturée en beauté

Mardi 18 juillet, les Lobis vous donnent rendez-vous pour la dernière soirée de la saison 16/17 (réouverture le 16 août). L’année dernière, de nombreux spectateurs étaient venus découvrir Toni Erdmann pour une avant-première assez exceptionnelle, et cette année, c’est encore un film cannois, « Petit Paysan », qui est à l’honneur. En plus d’être une avant-première (le film sort le 30 août sur les écrans français), Les Lobis auront la chance d’accueillir le réalisateur, Hubert Charuel, pour cette soirée (la projection débutera à 20h30 et sera suivie d’un débat). Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver. Ce film est à la fois une sorte de thriller, mais reflète également des problématiques (la précarité, l’isolement) qui touchent le milieu paysan actuel. C’est pour cela que la soirée sera en partenariat avec la Confédération Paysanne et l’ADDEAR 41 ; un éleveur bovin sera également présent pour la rencontre avec le réalisateur. Mais ce n’est pas tout car, pour le coté « festif » de cette clôture de saison, une dégustation de produits locaux (bière, vin, fromage) sera proposée, en présence des producteurs eux-mêmes, à partir de 19h30 dans le hall des Lobis ou sur la terrasse, selon le temps. Tarif : 6,5 euros (préventes disponibles à la caisse des Lobis aux heures des séances ou sur le site www.cap-cine.fr).
Pour les groupes, merci de contacter l’adresse mail romainlobis@capcinema.com


Pour Ludo le Fou, c’est parti !

Dans le cadre de l’Enduroman, le sportif de l’extrême Ludovic Chorgnon s’est élancé mardi 4 juillet, à 5h30, heure locale de Londres, afin de rallier Douvres en course à pied, puis Calais à la nage, avant de terminer par le vélo pour rejoindre Paris. Ce n’est pas loin de 60 heures d’effort pour cet ultra-triathlon qui s’annoncent pour relier Marble Arch à l’Arc de Triomphe, avec un départ quelque peu précipité puisque lui et son staff ne sont arrivés sur la capitale anglaise qu’en fin d’après-midi, et une heure de départ annoncée en fin de matinée… Avec en ligne de mire le record de l’épreuve détenu par un autre français, Cyril Blanchard, qui a bouclé les 480 km de l’épreuve en 59h56. Aussi connu pour son record du monde du nombre d’Ironman enchainés (41, comme son département) et ses nombreux ultras bouclés (la Diagonale des fous, le Spartathlon, la Badwater, l’Himalrace, le Brutal Extreme Triathlon ou plus récemment la Rovaniemi entre autres), c’est à un nouveau défi que s’attaque celui que l’on surnomme Ludo le Fou, puisque la partie natation se déroulera dans une eau à moins de 15 degrés, et devrait durer pas loin de 20h ! Chacun peut suivre l’athlète grâce à sa balise GPS, sur la page Facebook du Défi 41.

É. Rencien