La Chapelle-d’Angillon – Tournoi, ripailles, jongleries et loups

La huitième édition de la Fête médiévale s’est tenue du 1er au 2 septembre au sein du château dont les plus anciens éléments datent du XIe siècle et qui fut notamment la demeure de la princesse de Clèves, chère à Madame de Lafayette. Pendant deux jours, plus de mille spectateurs ont découvert les soixante  échoppes, des différentes animations et spectacles comme les jongleries de la compagnie Mandalas, des joutes plus vraies que nature et une meute de sept loups que l’on pouvait caresser comme des chiens. Le samedi soir, ont lieu les traditionnelles ripailles où l’hypocras et l’hydromel ont coulé à flots ainsi que la soirée avec un concert de la compagnie du Gras Jambon, un spectacle équestre en nocturne et un feu d’artifice.

« Il y a sept ans, nous avons eu l’idée d’organiser une fête médiévale  afin de faire venir du monde au château et ainsi contribuer à sa restauration, explique Jean d’Ogny, propriétaire du château qui est dans la famille depuis 1967. Un tel patrimoine est un don du Ciel mais très difficile à faire perdurer. Le choix a porté sur une manifestation ludique et familiale, c’est pour cette raison que l’entrée est gratuite pour les enfants. Les échoppes permettent de mettre en valeur les artisans et faire découvrir leurs savoir-faire auprès des jeunes, afin de créer des vocations. A chaque édition, nous proposons des nouveautés comme cette année, la déambulation des oies et l’accro voile sur une façade de navire, très appréciée des enfants. »

Le maitre des lieux se réjouit de l’édition 2018 : « Il y avait davantage de monde, ce qui va nous permettre de dégager un bénéfice pour des travaux de restauration et d’embellissement du château. Je remercie les quatre vingt bénévoles qui ont fait de cette fête une réussite. » Et de citer Antoine de Saint Exupéry : « Ce dont nous héritons, nous l’empruntons à nos enfants. »

F.M.