La Maison de Bégon accueille la Micro-Folie

Le dispositif Micro-Folie qui permet à tous d’accéder notamment à un musée numérique regroupant les plus grands chefs-d’œuvre a été inauguré à la Maison de Bégon, à Blois, fin 2019.
C’est sous l’égide de Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et de Marc Gricourt, maire de Blois, que la Micro-Folie a été inaugurée à la Maison de Bégon. « La région vit déjà entourée d’art et de culture, avec aussi un patrimoine exceptionnel, donc l’arrivée de la Micro-folie à Blois est naturelle et évidente », explique la ministre avant de poursuivre : « C’est l’opportunité de toucher de nouveaux publics avec un concept peu coûteux, simple d’apparence et ouvert à tous ». Le déploiement de ce dispositif sur le territoire national a été confié par le ministère de la culture à l’Établissement public du parc de la Grande halle de La Villette. À Blois, il a été mis en place par la Maison de Bégon, avec les soutiens de la préfecture de Loir-et-Cher et de la ville. « La culture n’est belle que dans sa diversité, lorsqu’elle est accessible à tous, ouverte sur le monde », souligne Marc Gricourt. La Micro-folie est donc un nouveau lieu de vie convivial, accessible à tous, qui offre un accès aux plus grandes institutions culturelles. Il s’agit aussi prendre part à un réseau permettant de mutualiser des moyens pour soutenir artistes et associations locales à travers une coopérative artistique. Un dispositif modulable et gratuit qui s’est installé naturellement dans la Maison de Bégon, lieu reconnu de culture et de brassage de populations. « Quand ce projet nous a été proposé à l’été 2018, nous avons eu tout de suite le sentiment qu’il correspondait à notre histoire, nos objectifs et notre travail », raconte Christelle Leclerc, présidente de la Maison de Bégon. Cela s’inscrit dans la continuité naturelle d’expériences artistiques et culturelles, menées par l’association dans la ville. En effet, la Micro-folie s’articule autour d’un musée numérique dédié aux scolaires et à tous les publics. Il permet de découvrir sur un écran géant, à partir de tablettes, les plus grands chefs d’œuvre nationaux numérisés en très haute définition, issus de 8 institutions partenaires (Centre Pompidou, château de Versailles, Philharmonie de Paris, Festival d’Avignon, le Louvre, musée national Picasso-Paris, musée d’Orsay, musée du Quai Branly-Jacques Chirac, réunion des musées nationaux – Grand Palais et Universcience). Tableaux, sculptures, objets, concerts, spectacles… Une banque de ressources très riche et en évolution permanente. « Cela ne remplacera pas les visites réelles d’un site ou d’une exposition, mais la Micro-Folie répond à un objectif d’accessibilité porté par la Maison de Bégon depuis son origine, en ouvrant les portes d’un musée, de lieux de spectacles et de lieux numériques, aux personnes qui n’ont pas la possibilité ou les moyens de s’y rendre », souligne Chokri Boughattas, directeur de la Maison de Bégon. En plus de ce musée numérique, commun à toutes les Micro-Folies, des modules complémentaires viennent s’ajouter, en fonction des structures. À la Maison de Bégon, il y a un espace de convivialité (P’tit Bégon), une programmation artistique éclectique fondée sur la diversité et l’expérimentation, « Le MiniLab Micro-Folie », espace numérique orienté multimédia et vidéo, ainsi qu’un espace de réalité virtuelle avec une sélection de contenus immersifs à 360°.

C.C-S.
Plus d’infos :
www.maisondebegon.com