La place Séraucourt colorée pour Pâques

Ce n’est pas que ce soit neuf mais depuis quinze jours, rien n’a changé. Les travaux de la nouvelle Maison de la Culture sont encore, et toujours, suspendus, discutés, reportés, débutés, re-suspendus, re-discutés, interprétés, etc. Le chantier est en cours et pendant ce temps-là les arbres continuent de pousser ! Autour de la place Séraucourt, ceux qui devaient être abattus, profitent de cette quiétude pour faire une nouvelle montée de sève printanière. Pas une branche supplémentaire coupée, pas un arbre tombé, pas une écorce fendue. La cabane faite de bric et de broc, installée par les réfractaires au bûcheronnage, est toujours debout itou. Les petits nœuds, les fines bannières rouge, jaune, et autres, autour des troncs donnent comme un air de Pâques aux potentielles futures planches ou pâte à papier. C’est joli, c’est coloré. C’est festif et bon enfant.  On pouvait même en faire un terrain pour une chasse aux œufs le lundi de Pâques. Que viendrait donc faire là une tronçonneuse …