Lassay-sur-Croisne – Ambiance romaine à Saint-Denis


Le 14 septembre, l’association Saint-Denis/Saint-Hilaire a organisé pour la quatrième année consécutive un concert de musique baroque en l’église Saint-Denis.
Cette année, l’ensemble Fuoco E Cenere dirigé par le gambiste Jay Bernfeld avait choisi d’emmener les auditeurs, pour leur plus grand bonheur à Rome au Palazzo della Cancelleria, où au XVIIIe siècle, le cardinal Pietro Ottoboni, surnommé le « cardinal des amusements » organisait tous les lundis des concerts où étaient conviés les plus grands noms de la musique de l’époque comme Vivaldi, Corelli, Domenico Scarletti où encore le jeune G F Haendel alors en résidence à Rome.
« Nous aimons venir à Lassay-sur Croisne car nous sommes toujours bien reçus par les membres de l’association organisatrice qui sont de grands mélomanes, reconnait Jay Bernfeld. Nous avons aussi beaucoup de plaisir à jouer dans cette église qui a une très bonne acoustique (Fuoco E Cenere y avait enregistré il y a deux ans les Folies d’Espagne de Marin Marais, de 22 heures à minuit pour ne pas être gênés par les bruits du village. NDLR). Le thème de ce concert est pour moi autobiographique faisant référence au moment, où jeune gambiste, je suivais une formation à Rome et j’ai été amené à jouer au Palazzo della Cancelleria. Heureusement qu’à l’époque, je ne savais pas que Vivaldi et Scarlatti avait joué avant moi dans la pièce où avait lieu mon concert, sinon je n’aurai pas pu tirer une seule note de mon instrument », sourit le musicien avant de « remercier la jeune claveciniste Nora Dargazanli qui a joué pour la première fois avec nous. »
L’an prochain, Fuoco E Cenere reviendra à Lassay-sur-Croisne pour interpréter des sonates pour viole de gambe et clavecin qui sont selon Jay « de véritables petits bijoux. »
F.M.