Le Comité Central Agricole en partenariat avec Lamotte-Beuvron

Le 25 septembre, le Comité Central Agricole de Sologne, regroupant les propriétaires et gestionnaires de territoires ruraux en Sologne afin de représenter leurs intérêts, a tenu son assemblée générale sous la présidence de Dominique Norguet.
Le président sortant, Bernard Divisia a tout d’abord présenté les rapports moral et d’activité 2020. En raison de la crise sanitaire, les Rencontres inter-solognotes dont le thème était la Sologne face au changement climatique, n’ont pu avoir lieu. N’ayant pu être organisées en 2021, elles seront reportées dès que possible, au printemps 2021 si la situation sanitaire le permet. Les annales ont pu être éditées abordant notamment les thèmes de l’engrillagement et de l’arasement des étangs, auxquels le CCAS s’oppose fermement, en ayant pris position et en collaborant avec d’autres associations. Par ailleurs, le site internet du CCAS, www,sologne-avenir.fr, a été entièrement refondu. Le trésorier, Marc Gourdou a ensuite présenté le rapport financier 2020 qui affiche un résultat positif de 4524, 84 euros et le budget prévisionnel 2021 avec un résultat de 2000 euros. Il a été décidé que le montant de la cotisation annuelle restait à 50 euros avec la possibilité d’une adhésion conjointe avec les enfants de l’adhérent. Une cotisation de membre bienfaiteur d’un montant de 200 euros a été aussi ajoutée. Bernard Divisia, président sortant a été distingué comme président d’honneur. « Je suis très honoré d’avoir transmis le flambeau à Dominique Norguet qui saura amener le CCAS aux sommets », reconnaît Bernard Divisia.

Un bâtiment réhabilité
L’assemblée générale a aussi voté la délégation de pouvoir de l’association à son président pour la signature du bail emphytéotique portant sur le bâtiment siège social du CCAS. Pascal Bioulac, maire de Lamotte-Beuvron, a pris la parole pour présenter le projet napoléonien portant sur le bassin du canal dans lequel la rénovation du bâtiment du CCAS est comprise : « Le partenariat avec le CCAS qui depuis le Second empire participe au développement de la Sologne s’inscrit dans un projet qui vise à réaménager le bassin du canal de la Sauldre, pour le mettre en valeur et le sécuriser, afin de lui rendre son lustre d’antan, précise l’édile. Ville impériale depuis 2018, ce qui permet de bénéficier d’un réseau dynamique, Lamotte-Beuvron dispose de peu de patrimoine historique, n’ayant aucun bâtiment classé. La réhabilitation du bâtiment du CCAS qui consistera à le restaurer, à l’aménager et à l’agrandir, nous engage à réfléchir sur l’avenir de la Sologne en tenant compte des avis du CCAS. Dans ce bâtiment qui deviendra la Maison de la Sologne, le CCAS continuera à disposer d’un bureau permanent et y tiendra ses conseils d’administration et assemblées générales. »
F. M.