Loir-et-Cher : Candidats recherchés pour le métier d’ambulancier

Vous conduisez depuis plus de trois ans ? Bénéficiez d’une formation de chauffeur d’ambulance, métier recherché. On vous explique.
Pour faire face à la demande d’une trentaine de postes vacants de chauffeur d’ambulance chaque année dans notre département de Loir-et-Cher, les collectivités se sont mobilisées pour organiser des formations d’ambulanciers. Pour la troisième année, le centre de formation Ambulancier de Blois ouvre sa formation à des demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés, en parallèle avec le concours d’entrée à cette formation. Un stage de préparation à la formation est mis en place pour ces personnes qui sont sélectionnées sur des tests de niveaux en français et mathématiques. Cette préformation dure 3 mois dont 140 heures de stages dans une entreprise de transport ambulancier. La formation proprement dite dure six mois en alternance, les stagiaires étant payés, et pratiquement certains d’obtenir en fin de formation leur diplôme d’État d’ambulancier et une embauche en CDI. Dans tous les cas, il faut posséder un permis de conduire de plus de trois ans. Le dispositif met en œuvre plusieurs collectivités dont la région Centre-Val de Loire et l’État, avec le soutien de Pôle Emploi, du Centre Hospitalier de Blois et des entreprises de transport de personnes. La formation est gratuite pour le stagiaire, le coût de la formation étant pris en charge, et son salaire dépend de son statut.

Exemple d’un patron satisfait
Le métier d’ambulancier est très varié, toujours en équipe avec un auxiliaire ambulancier, un relationnel permanent avec le personnel de santé (infirmières, médecins…). L’âge moyen des derniers candidats se situait entre 21 et 55 ans, des hommes pour les deux tiers des effectifs. La préformation pour une vingtaine de demandeurs d’emploi se fera de mai à août au lycée La Providence à Blois, et la formation ambulancier en alternance débutera en septembre 2022 à Blois. Anthony Bardin, patron des transports Martin, a pour sa part sélectionné trois candidats pour la prochaine préformation : “La procédure de présélection est très bien organisée, j’ai retenu trois jeunes demandeurs d’emploi qui vont suivre la préformation, puis ensuite la formation de chauffeur d’ambulance. Je les ai observés en situation sur le terrain avec nous pendant un stage de quinze jours. Ce que je cherche à détecter, c’est un relationnel chaleureux, mais pas trop bavard, propre sur lui, attentif, poli. Nous faisons un métier difficile, car nous transportons des personnes malades ou blessées qui ont souvent besoin d’être rassurées. “
G. Brown