Millançay – Daniel Villemont, vice-champion de France


Gérant de l’Arche du Souvenir depuis deux ans où il propose la restauration de monuments (dont les monuments aux morts des deux guerres mondiales de la commune), de la gravure sur pierre et sur verre, ainsi que des objets funéraires et des compositions florales (artificielles et naturelles) pour toutes les occasions, après avoir travaillé pendant trente-cinq ans chez Caillau à Romorantin, Daniel s’est vu sacrer le 16 juin dernier vice-champion de gravure sur verre.
« J’ai toujours été attiré par la gravure et le dessin et je me suis dit pourquoi pas me lancer ?, indique-t-il. J’ai donc suivi une formation de graveur sur pierre puis pris des cours de gravure sur verre avec un professeur qui m’a fait la surprise de m’engager aux championnats de France des graveurs sur verre, même si je ne me sentais pas tout à fait prêt d’y participer. »
Lors de ces championnats qui réunissaient quatre cent cinquante engagés, le sujet – portrait, animal, paysage – à graver sur une plaque de verre de quatre millimètres d’épaisseur, d’après un modèle d’environ dix centimètres de diamètre est tiré au sort. Daniel a eu à faire un portrait d’Hermione Granger, l’une des héroïnes d’Harry Potter. « J’ai réalisé l’épreuve en une heure-et-quart. La difficulté résidait dans la précision tout en faisant attention à la profondeur en manipulant les diamants car la plaque de verre ne fait que quatre millimètres : si on appuie trop, le verre casse et c’est l’élimination. Le fait que je sois tombé sur un portrait ne me posait pas de problèmes car je dessine depuis l’enfance, ayant réalisé plusieurs portraits dont mon auto-portrait. Si j’avais eu le sujet du champion de France, un paysage se reflétant dans un lac, je pense que j’aurai été moins à l’aise. »

Mais le vice-champion ne s’attendait pas du tout à être classé : « Je m’attendais à être dans les quatre-centièmes sur quatre cent cinquante candidats mais pas à être récompensé. D’ailleurs, je n’ai pas réagi lorsqu’on m’a appelé pour le classement. »
Daniel Villemont envisage de remettre en jeu son titre l’an prochain : « Participer à ce championnat de France me permet de progresser. C’est en se confrontant aux autres qu’on avance. » reconnaît-il.
F.M.