Politique – Des comités sont « En Marche »


En Sologne et en vallée du Cher, des groupes « la République en marche » (LREM) se sont constitués.

Présentation
Depuis les élections législatives, le bruit des souliers des « marcheurs » était en sourdine, mais ils sont de retour, plus en ordre de bataille que jamais. «On ne nous entendait plus car on travaillait, tout simplement,» justifie Christine Jagueneau, référente LREM pour le Loir-et-Cher. «Toute l’organisation est terminée, nous voulions être plus efficients.» Quatre comités ont ainsi vu le jour en Sologne et en vallée du Cher : Sologne capitale, Hauts de Sologne, Val de Cher Controis et Val de Cher Montrichard (*). Derrière chaque comité, un homme ou une femme : dans l’ordre des groupes précités, Danielle Attia-Schussler, Jean-Marc Soudon, Alban Parvaud et Jean-Loup Covillers. Côté coulisses, Jérôme Ferré gère la logistique et l’informatique ; Dominique Chatain, les adhérents. « LREM en Loir-et-Cher a pour vocation de relayer l’information nationale, d’expliquer, de faire de la pédagogie, » explique encore Christine Jagueneau. «Nous comptons 1 450 adhérents et sympathisants sur le département, nous n’avons perdu personne après les législatives et des jeunes commencent à nous rejoindre. LREM crée une résonance que nous allons nous approprier. L’idée est de faire remonter les idées locales à Paris. Le logement, par exemple, fait partie des réflexions actuelles ; la mobilité est de plus un vrai sujet de préoccupation dans les territoires, une réalité dont il faut parler. Nous menons un travail de fourmi et de fond, où l’échange est permanent avec les citoyens sur une base participative, bien loin du système pyramidal d’antan où le dialogue ne s’opérait qu’au sommet. Notre force est d’avoir un regard neuf.» ; Une dynamique est donc lancée. Certains des comités LREM démarrent tout juste comme celui des Hauts de Sologne, mais l’envie est bien là. « Nous sommes 4 pour le moment, tout est à créer, » indique Jean-Marc Soudon, ancien entrepreneur en bâtiment. «J’ai toujours voté mais je n’ai jamais fait de politique. Avec l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, je me suis dit que j’avais quelque chose à faire. L’étincelle a été attisée.» Même son de cloche du côté de l’entité Val de Cher Montrichard. « Je n’ai jamais fait de politique politicienne, » raconte à son tour Jean-Loup Covillers qui réside dans la vallée du Cher depuis dix ans. J’ai par contre toujours constaté que la droite s’opposait à la gauche et vice-versa, même quand l’idée était bonne. Aujourd’hui, un nouveau champ des possibles s’ouvre. »
Deux débats dans les cartons
Pour les autres comités, des réunions régulières sont déjà proposés. « Nous nous voyons les premiers jeudis et troisièmes vendredis de chaque mois, de 18h30 à 20h30, au centre administratif de Romorantin pour le moment mais nous envisageons de nous rendre dans d’autres villages de notre secteur à la rencontre des uns et des autres,» détaille Danielle Attia-Schussler, côté Sologne. « Nous sommes 83 et jusqu’à la fin de l’année, des thématiques d’échange ont été établies à propos de la mobilité et la sécurité en milieu rural. La transition énergétique également.» En vallée du Cher, Alban Parvaud a animé deux premières réunions avec une douzaine de personnes, et d’autres vont suivre. «Nous sommes en outre déplacés sur les marchés de Selles-sur-Cher et de Saint-Aignan, » précise-t-il. «Et je peux vous dire que les gens se réintéressent à la politique .» Le public pourra enfin s’informer à l’occasion de deux grands évènements annoncés ; l’un à Vendôme le 16 novembre à 19 heures au Minotaure sur la thématique de l’agriculture de demain en Loir-et-Cher (la conférence est ouverte à tous et toutes), l’autre à Romorantin fin novembre-début décembre en présence de deux figures nationales autour de la thématique de la sécurité en milieu rural. En attendant, parmi les autres projets « en marche », la mise en place notamment d’une base de données départementale. En ordre de bataille par conséquent, nous l’écrivions en préambule, en vue, et Christine Jagueneau ne s’en cache pas, des nouvelles échéances électorales qui se profilent, municipales puis régionales, en 2020 puis 2021.

E. Rencien

LREM Sologne capitale : 06 70 47 80 77 et enmarche.sologne@gmail.com
Val de Cher Controis : 06 27 25 52 96 et alban.parvaud@orange.fr
Val de Cher Montrichard : 06 80 63 06 74 et soudon.jean-marc@orange.fr
Hauts de Sologne : 06 20 33 28 97 et jlcovillers@sfr.fr

(*) D’autres comités sur le reste du département : Vallée du Loir, Vendôme, Loir et Perche Vendômois, Payd de Cisse 41, LREM Blois, LREM Beauce Mérois, Blois Agglo 41.