Le « P’tit braquet » 2017 amputé des écoliers du cours élémentaire

L’encadrement est particulièrement renforcé autour du « P’tit Braquet » mais il faut être particulièrement vigilant en croisant un peloton.

Les circulaires de l’éducation nationale privent 500 enfants de la sortie annuelle sur route. Le « P’tit braquet » ne se déroulera donc que sur trois demi- journées les 20 et 22 juin. Prudence tout de même amis automobilistes.

On avait innové dès 2016 puisqu’une demi-journée du « P’tit Braquet » avait été annulée. Mais l’éducation nationale n’y était pour rien, c’est le risque d’orage qui avait conduit les organisateurs à annuler le parcours de l’après-midi, dans le sud du département. Cette fois ce sont les circulaires de l’éducation nationale qui n’autorisent les sorties vélos sur route qu’à partir de la classe de CM1. Du coup ils seront cinq cents de moins à grimper en selle les 20 et 22 juin et, de 1750 cyclistes l’an passé, on reviendra à 1230 participants pour cette édition 2017.

Cela dit l’objectif du P’tit Braquet n’est pas de battre chaque année les records d’engagement, mais d’offrir aux enfants une demi-journée sur les routes de l’Indre, dans une randonnée super encadrée, pour mettre en pratique l’apprentissage de la sécurité routière sur lequel ils auront travaillé pendant plusieurs semaines. Accessoirement il s’agit aussi de passer un bon moment en profitant du plaisir de la balade, mais aussi des animations sportives à l’étape.

Pour Olivier Caillaud, directeur départemental de l’USEP 36, et la commission P’tit Braquet du même USEP qui a organisé tout le travail technique à ses côtés, cette demi-journée en moins ne change pas grand chose. Au niveau du ravitaillement et des transports sans doute, mais il faut toujours autant de bénévoles (qui se lèveront un peu moins tôt) pour assurer la sécurité des enfants. Des signaleurs en particulier, indispensables pour garder les carrefours, après le passage des motards de la gendarmerie qui ouvrent la route aux différents pelotons.

Aigurande / Neuvy-Saint-Sépulchre le 20…

Entre Aigurande et Neuvy c’est simple, on ne fait que descendre, au point que les organisateurs ont cherché quelques détours avec des petites côtes pour que les enfants ne bouclent pas trop vite les 29 km 300 du parcours. Les écoliers partiront du champ de foire d’Aigurande à 14h30. Le point de ravitaillement est prévu à Saint-Denis-de-Jouhet. Leur arrivée est attendue vers 17h à Neuvy. Soyez très attentifs si vous circulez dans ce secteur. Les pelotons n’empruntent que des voies secondaires mais vous croiserez le plus souvent six pelotons successifs de quarante cyclistes entourés de parents et enseignants accompagnateurs.

… Châteauroux / Châteauroux, par Niherne puis Arthon le 22

Deux étapes en revanche le 22. La première partira du Moulin de la Valla pour une boucle qui conduira les pelotons à Niherne pour le goûter, avec un retour à la Maison des sports. Le parcours emprunte pour une part les chemins du parcours « l’Indre à vélo », mais le retour par la route Niherne / Saint-Maur a fait l’objet de dispositions particulières pour que les voitures puissent se rabattre après avoir doublé un peloton. L’arrivée à la maison des sports réclamera de la part des automobilistes patience et vigilance dans le secteur des Grands-Champs à l’heure du déjeuner.

La dernière étape partira de la Maison des sports et s’achèvera au stade de La Margotière. Les pelotons franchiront la rocade par le pont de Gireugne. La sécurité sera renforcée sur la route qui rallie Cap-Sud au Poinçonnet que le P’tit Baraquet empruntera jusqu’au carrefour de la Colas. Rappelons aux automobiliste qu’il s’agit d’une randonnée et non d’une course, que les enfants roulent en file indienne et que, compte tenu de la faible vitesse et du manque d’habitude, les enfants peuvent être amenés à effectuer quelques écarts. Merci de prendre les précautions qui s’imposent. Il n’est pas, par ailleurs, interdit d’encourager les écoliers cyclistes.

P.B.