Romorantin – L’ORA s’est levée dans le 37, se lèvera-t-elle dans le 41 ?

Réseau ORA est un réseau de chefs d’entreprises, déjà existant depuis le mois de juin en Indre-et-Loire, dont les membres collaborent dans l’intérêt collectif. Bertrand Pailler en est le fondateur.

 

Bertrand Pailler, Pierre Richard et des entrepreneurs du romorantinais lors de la réunion du 13 novembre.

 

Chaque professionnel verse au réseau ORA une cotisation annuelle dont une part est reversée au profit de diverses associations locales au choix des adhérents et de « Magie à l’hôpital », fondée en 2006, qui regroupe une équipe de 45 membres bénévoles dont 20 magiciens pour 15 hôpitaux en France. Le fonctionnement d’ORA peut être résumé ainsi : chaque entrepreneur, commerçant ou artisan adhérent (avec le principe d’exclusivité d’une profession, pas deux boulangers par exemple) a la mission de recommander le plus possible ses compères à leurs clients, qui, en s’inscrivant eux gratuitement au club des clients ORA, obtiennent des points leur permettant le remboursement de toute activité culturelle ou de loisirs. Une ponction ne dépassant pas 5% de chaque opération finance le dispositif. L’avantage pour les clients repose sur trois points principaux: bénéficier d’une liste d’entrepreneurs, commerçants ou artisans de confiance relativement à une éthique professionnelle définie par le réseau lui-même, soutenir des associations et se voir rembourser leurs loisirs. L’intérêt pour les professionnels est de développer leur clientèle en soutenant en même temps des associations. Le réseau ORA est bien implanté à Tours et à Amboise. Des réunions sont en cours pour de prochaines implantations à Blois et à Poitiers.

De nouveaux membres à capter

Des réunions de présentation ont lieu toutes les deux semaines à Romorantin-Lanthenay au bar-hôtel-restaurant le Saint-Jean tenu par Pierre Richard. La dernière en date était celle du 13 novembre. Plusieurs entrepreneurs étaient présents dont Philippe Caullier directeur de Taux Moins Cher, courtier en prêts, José Fernandez, gérant de JF Clim 41 et Frédéric Bandin directeur d’Arboris Courtage, courtier en assurances et placements. Ces soirées d’échanges ont pour objectif principal de capter de nouveaux membres pour constituer un réseau d’au moins 10 professionnels à court terme. Pierre Richard, qui était à la tête du collectif des commerçants sinistrés du Bourgeau suite aux inondations de 2016, se positionne dans ces réunions comme facilitateur de projets. « J’ai la volonté de me battre, que ce soit dans le cadre de ce projet ORA ou pour d’autres actions, pour dynamiser le commerce à Romorantin. Chaque réunion que j’organise rassemble les professionnels du haut et du bas de la ville. Cette union de professionnels complète les efforts de la commune, de la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois et de l’Etat en matière de rénovation du quartier du Bourgeau et d’aménagement au centre-ville. » Grâce aux précédentes réunions organisées par Pierre Richard, un vendeur et un acquéreur d’un espace commercial ont été mis en relation. La négociation s’est avérée positive et un nouveau commerce verra sous peu le jour au Bourgeau.

F.T.

La prochaine réunion à laquelle chaque entrepreneur, artisan ou commerçant du Romorantinais est invité, se tiendra au Saint-Jean le mardi 27 novembre à 18h30.

Réservation et renseignements : contact@reseau-ora.fr ou sur https://reseau-ora.fr/

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email