Sports – Le RC Issoudun en route vers la F3


Le club de rugby de Champagne berrichonne veut retrouver l’échelon fédérale dès la saison prochaine. Après deux ans de purgatoire, le RCI est sur la bonne voie conduit par un quatuor de présidents et une doublette d’entraîneurs.
Dimanche, à Frapesle, petit écrin champêtre de stade de rugby, c’était jour de derby. Dimanche, à Frapesle, c’était jour de suprématie berrichonne entre le RC Issoudun et l’US Sancerre, entre Champagne Berrichonne et vignobles, entre deux équipes invaincues jusqu’à ce jour. Humidité automnale, petit vent latéral, tribune copieusement garnie et le petit peuple du rugby régional étaient présents pour ce rendez-vous, de l’ancien président du comité du Centre, Patrice Doctrinal, à bon nombre de dirigeants du dit comité, de joueurs au repos et d’autres plus anciens venus se remémorer les derbys d’antan.
Une rencontre de championnat comme les autres cependant mais qui doit conduire les bleu et jaune issoldunois vers un retour dans le championnat national. C’est le souhait des dirigeants du club, des joueurs et de tous les bénévoles indriens. En mai prochain, peut être, le RCI pourrait retrouver la Fédérale 3 quittée voilà seulement une paire d’années. Ce serait la concrétisation d’un projet sur trois ans lancé par le quatuor de présidents du club, Stéphane Dartier, Thomas Perrigault, Jean-Dominique Morin et Cédric Dechaumont. Une hydre à quatre têtes pour qu’aucun ne la perde dans trop de charge de travail tandis que ce sont deux entraîneurs qui sont aux commandes du camion : Pascal Delplancque et Bruno Chausson. Les deux compères avaient déjà opéré de concert à Châteauroux. Par ailleurs, l’un et l’autre ont l’expérience pour conduire un collectif encore jeune, 24 ans de moyenne d’âge, et qui ne demande qu’à s’aguerrir. Bruno Chausson avouait que «  pouvoir travailler avec quarante joueurs à chaque entraînement est plus que réconfortant. Et puis on sent que le groupe est capable de belles choses. La preuve, contre Sancerre, après s’être mis la pression les gars se sont libérés … »
Cela dit, si la montée est l’objectif affiché, et la première place à l’issue de la saison régulière du championnat Honneur permettrait de l’atteindre, la mise en place d’un projet de club est tout aussi importante. Dans le même temps que les équipes seniors s’installent dans la hiérarchie, l’école de rugby doit permettre un avenir serein au club. Cela passe par une évolution favorable des effectifs dans la plupart des catégories. Pour l’heure l’école de rugby est dans une bonne dynamique. Elle compte
50 unités alors qu’elle n’en avait que 35 la saison passée. L’objectif serait d’avoisiner les 100 jeunes à l’horizon 2020. Quant aux cadets et juniors, actuellement en entente avec La Châtre et Argenton-sur-Creuse, le collectif ne demande qu’à s’étoffer.
Pour le match de ce dimanche, c’est le club local qui s’est imposé 32-12, le même écart que l’équipe de France contre les All Blacks, 20 points. De fait, alors qu’un tiers du championnat a été disputé, et avec six longueurs d’avance sur les Sancerrois, quasiment les seuls à avoir un tant soit peu inquiété les locaux, le RCI est décidément sur la bonne voie.

F. S.