Travaux de restauration sur le Fargot


Les curages et travaux de recalibrages menés sur les cours d’eau dans les années 1980 ont particulièrement altéré la morphologie des cours d’eau et, de fait, leur fonctionnement. Aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire, des actions, portées par des collectivités et structures diverses, permettent de restaurer les cours d’eau par diversifications des écoulements, recharges en granulats, …afin qu’ils retrouvent une dynamique plus naturelle. Le Fargot, petit cours d’eau affluent du Loir s’écoulant à Montoire a récemment a fait l’objet de travaux de re-méandrage. Cette opération a été portée par le Syndicat du Loir (SIERAVL) dans le cadre du contrat territorial Loir-médian. La portion basse du Fargot, situé juste avant sa confluence avec Loir a été retravaillée sur 400 m afin qu’il retrouve une belle sinuosité. Des banquettes latérales ont également été créées afin que s’y installe une végétation de bord de cours d’eau. Juste avant le début des travaux, le pôle technique de la Fédération de pêche est intervenu afin de mener une opération de sauvetage des espèces piscicoles par pêche électrique. L’ensemble des poissons pêchés composé de petites espèces comme le chabot, la loche franche, le goujon ou le vairon ont été transférés sur un secteur en amont exempt de travaux. D’autres actions de ce type sont menées sur le département par des syndicats de rivières. La fédération de pêche y apporte son soutien et participe selon le cas à des inventaires piscicoles avant-après travaux, aux pêches de sauvetage avant travaux… Après les travaux, un délai de 6 mois est souvent nécessaire au milieu afin qu’une végétation de berge et aquatique de réinstalle et que les espèces recolonisent le site durablement.