Vendôme – Une saison rayonnante à l’Hectare

33 spectacles, 52 représentations dans 10 communes du Vendômois. Voici la promesse de la programmation 2017-18 de l’Hectare.

Thomas Fersen РParis Р05/2013 © Mathieu Zazzo

« Une fois de plus une saison toute aussi ambitieuse que diversifiée avec l’accueil d’artistes de tous horizons, de notoriété internationale ou en devenir, toujours soucieux d’émouvoir, de divertir ou d’interroger ». C’est ainsi que le directeur Fréderic Maurin introduisait la nouvelle programmation de la scène vendômoise.

Figurant parmi les spectacles phares de la saison, Le Cercle des Illusionnistes (ven. 6 octobre), lauréat des Molières du meilleur auteur, de la meilleure mise en scène et de la Révélation féminine, ainsi que Le Porteur d’Histoire (mer. 16 mai), du même dramaturge, Alexis Michalik, également Moliérisé de la meilleure mise en scène et du meilleur auteur.

Grande soirée également avec la féérie de La Belle et la Bête par les danseurs du Malandain Ballet Biarritz à la veille des fêtes de fin d’année (mar. 19 décembre). Et aussi avec deux spectacles le burlesques irrésistiblement comiques : Bigre (ven. 23 février) et Les Franglaises qui clôturera la saison (jeu. 24 mai) avec un show déjanté Moliérisé dans la catégorie meilleur théâtre musical.

Thomas Fersen et Idir en têtes d’affiche

En chanson, le « malicieux » Thomas Fersen sera accueilli pour la première fois à Vendôme (mar. 12 décembre). Et le chanteur déjà légendaire Idir, devrait faire salle comble (jeu. 5 avril) avec un tour de chant inédit avec des reprises de Sansevirino, Cabrel, Aznavour, Bruel, Le Forestier… réinterprétés en kabyle. Puis la chanteuse clermontoise Daphné dévoilera en avant-première son nouvel album (sam. 3 février).

En danse, Douar, du chorégraphe Kader Attou sera coaccueilli avec la Halle aux Grains pour deux représentations (jeu. 19 et ven. 20 avril), ainsi que Les Déclinaisons de la Navarre, studio-danse joyeux et décalé.

Les plus jeunes ne seront pas en reste avec notamment trois spectacles d’artistes confirmés dans le domaine de la manipulation, tour à tour contée (Les Malédictions, mar. 13 mars), décalée (Première Neige, jeu. 15 mars) et virtuelle (Une Tache sur l’Aile du Papillon, ven. 16 mars).

Le théâtre enfin, sera lui aussi à l’honneur avec une adaptation contemporaine de L’ile des esclaves (jeu. 16 novembre) ainsi que Où les coeoeoeoeurs s’éprennent (jeu. 12 avril). Mais aussi avec des formes plus insolites telles que L’Institut Benjamenta (jeu. 7 décembre), créé au Festival IN d’Avignon en 2016 par Bérangère Vantusso, ou encore Piano sur le fil (ven. 13 octobre), dans lequel la musique hypnotique du pianiste Bachar Mar Khalifé sera portée par six acrobates virtuoses.

ARP