XVIe Internationaux de tennis de Blois, retour gagnant…

Du samedi 17 au dimanche 25 juin se dérouleront les XVIe Internationaux de tennis de Blois. Avec le tableau final le plus relevé de son histoire, son village de sponsor et des animations quotidiennes sur site et hors murs, le tournoi Challanger blaisois est devenu une manifestation incontournable qui vaut le détour.

Challenger, challenger… Si vous venez du côté du Complexe sportif du Puy Cuisy, 29 avenue Pierre Brossolette pour les Internationaux de Tennis de Blois, vous entendrez et lirez souvent cet anglicisme. Car, le tournoi blaisois est effectivement une épreuve du circuit Challenger, antichambre du circuit ATP. Antichambre, vraiment ?
Claude Roget, président du tournoi, nous éclaire sur ce qui fait la particularité et les qualités de cette épreuve. « Certains tournois Challengers sont au niveau des ATP 250. Non, ce n’est pas de la veine promotion, mais la stricte vérité : les lignes se resserrent parfois entre les catégories de tournois professionnels. » 

« La particularité du tournoi Challenger, c’est qu’il est généralement une étape essentielle pour deux types de joueurs : les confirmés et expérimentés, qui reviennent de blessure ou un coup de moins bien impliquant une petite dégringolade au classement et les espoirs qui, une fois sortis du confort du circuit junior, se lancent dans la grande aventure du professionnalisme. Nul besoin de préciser que la convergence des deux permet de grands moments… »
De là à dire que le prochain Rafael Nadal sera peut-être ce petit jeune que vous aurez vu fouler les courts de l’AAJB, il n’y a qu’un pas qu’on vous laisse franchir ! D’autant plus que les raisons sont nombreuses pour vous rendre à cette grande fête du tennis.

Ne ratez pas les qualifications…

Premiers échanges du tournoi Challenger de Blois, samedi 17 avril. Bon, d’accord, ce ne sont pas les têtes d’affiche qui joueront, mais c’est bien le début des qualifications. C’est souvent lors de ces premiers tours que l’ambiance est la plus sympathique et la plus chaleureuse. « Il y a du monde au club, parce que c’est l’assurance de voir jouer quelqu’un que l’on connaît, licenciés du club organisateur ou de ceux des alentours », confie Claude Roget.
Les rencontres vont s’enchaîner pendant neuf jours. Pour les premiers tours, les matchs débuteront dès 11 h du matin pour s’achever en fin d’après-midi. Rappelons qu’en marge du tableau principal, le tournoi propose une compétition de doubles avec quelques équipes des spécialistes du circuit.
Du tennis de très haut niveau que vous pourrez voir gratuitement ou presque. En fait, les spectateurs ne devront s’acquitter d’un droit d’entrée de 10 euros qu’à partir des quarts de finale. Un ticket quotidien qui donne accès aux courts, au village partenaires et aux nombreuses animations organisées sur le site de l’AAJB tennis.

ARP


16e Internationaux de tennis de Blois du 17 au 25 juin 2017

Les matchs se jouent sur les courts de l’AAJB tennis au Complexe sportif du Puy Cuisy, 29 Avenue Pierre Brossolette, en face du centre aquatique Agl’eau.

• Vendredi 16 : Tirage au sort. 20 h

• Samedi 17 et dimanche 18 : Qualifications

• Lundi 19 et mardi 20 : 16es de finale

• Mercredi 21 et jeudi 22 : 8es de finale

• Vendredi 23 : 1/4 de finale simple et demie double à partir de 11 h

• Samedi : 1/2 finale simple et finale du double à partir de 14 h

• Dimanche : finale simple à partir de 15 h

Entrées payantes à partir des ¼ de finale : 10 €.

Information : 02 54 78 53 69


Stéphane Robert joue les outsiders

Les Internationaux de Tennis de Blois sont dotés d’un « prize monnaie » de 40 000 euros, dont 8000 euros réservés au vainqueur. Est-ce la dotation qui fait de cette édition la plus relevée de l’histoire du tournoi ? D’après les organisateurs, « c’est plutôt la convivialité, la proximité et l’organisation irréprochable qui ont conquis les joueurs, ravis de revenir chaque année. »
Ainsi, cette seizième édition opposera des professionnels classés de la 95e à la 198e place mondiale, dont Stéphane Robert (113e). Le sociétaire de l’AAJB  n’a jamais réussi à s’imposer chez lui. Absent depuis 2014, Stéphane Robert avait préféré partir s’entraîner pour Wimbledon juste après le tournoi de la Porte d’Auteuil, il s’est inscrit cette année à la suite des sollicitations appuyées de Claude Roget. À Blois, il aura fort à faire face aux têtes d’affiche dont le Brésilien Thiago Monteiro (95e), le Bosnien Damir Dzumhur (96’) ou encore le Japonais Taro Daniel (102e). La participation de dernière minute d’un bon espoir français devrait encore relever le tableau.

ARP