Alice au pays des prix littéraires

 

En décembre, à Combronde, dans le Puy-de-Dôme, avait lieu le Noël des Romanciers d’Auvergne. Au cours de cette journée très animée, deux Prix ont été décernés à Maud Brunaud pour son dernier roman, Alice au pays des casseroles. En effet, l’auteure castelroussine s’est vue attribuer le 2e Prix du Jury et le Prix du Public.

Comme chaque année, l’association ANDRA célèbre Noël et la littérature à travers un salon, celui des Romanciers d’Auvergne. « Créé en 2005, peut-on lire sur le site internet de l’association, ce salon original se déroule le deuxième dimanche de décembre à la Maison du Peuple de Combronde, commune située au Nord du Puy-de-Dôme à l’intersection des autoroutes A71 et A89. Ni écrivain ni tête d’affiche ne sont présents au Noël des Romanciers d’Auvergne mais uniquement des jeunes auteurs en devenir… et au talent trop souvent ignoré. » Cette année, 5 ouvrages aux univers très divers avaient été retenus par la Commission de lecture. Le 1er prix est revenu à Sylvia de Remacle pour son roman La Racine et le troisième prix à Monique Bélivier pour La Vilaine née d’Oradour… et Maud Brunaud est repartie avec le second prix pour Alice au Pays des casseroles.

Lors de cette manifestation, une vingtaine d’auteurs étaient présents. La journée a été ponctuée d’intermèdes musicaux avec les prestations de Serge Camaille, Laurent Mathoux et Alain Léonard, trois auteurs qui ont poussé la chansonnette pour le plus grand bonheur des visiteurs. « Ce salon fait aujourd’hui référence dans le milieu littéraire auvergnat. A la fois convivial et chaleureux, le Noël des Romanciers d’Auvergne a toujours privilégié la dimension humaine et la valeur des contacts. Nous sommes respectueux des visiteurs et des auteurs. Les uns et les autres peuvent ainsi en toute tranquillité discuter et échanger sur les livres présentés. »

En fin de journée, Serge Camaille a remis à Maud Brunaud le Prix du Public pour son Alice, une récompense qui a une place particulière dans le cœur de l’auteur berrichonne. « Je ne m’attendais pas à un tel plébiscite, explique Maud, et je suis vraiment enchantée et très touchée par ces marques de reconnaissance. Je ne pensais pas que ma petite Alice et ses casseroles remporteraient un tel succès… De plus, j’ai vraiment été accueillie à bras ouverts par les membres d’ANDRA, par Christine Thomas-Chancel qui m’a déjà invité dans son émission sur Radio Coquelicot et je garde un souvenir mémorable de cette journée… le 16 décembre, c’était vraiment, et à tous points de vue, la Sainte Alice ! »