Août – Il y a 100 ans, il y a 50 ans…

Août 1918

Le 8 août, débute sur le front de l’ouest, la bataille des Alliés contre les Empires centraux, dite « offensive des cent jours » ou « les cent jours du Canada », eu égard au rôle important joué par les troupes canadiennes dans cet affrontement.
Le 15 août, le Balkan quitte le port de Marseille pour Calvi, en Corse. Il n’y arrivera pas. La torpille lancée par un sous-marin allemand le fait rapidement sombrer. Sur les 519 passagers, dont 300 permissionnaires, 417 trouvent la mort cette nuit-là. Le 17 août, on inaugure la première liaison aéropostale régulière Paris – Saint-Nazaire, le Bréguet 14 convoyant les lettres sur lesquelles on a apposé pour la première fois l’étiquette « par avion ». Fin août, la grippe espagnole connaît en France une forte aggravation dans le sud de la France, aggravation probablement facilitée par les déplacements des troupes.

Et pendant ce temps-là en Sologne…
Les Blésois apprennent la mort d’Auguste Poulain, à l’âge de 93 ans. Il était né le 11 février 1825 à Pontlevoy, dans le Loir-et-Cher. Orphelin très jeune, placé à l’âge de neuf ans dans une épicerie, il doit sa réussite à un labeur acharné : la chocolaterie qui porte son nom, reprise par son fils Albert en 1880. Loi des séries de mauvaises nouvelles ? On se souvient que le mois passé, un incendie avait ravagé les réserves et une partie des bâtiments de la chocolaterie. Auguste Poulain a également été d’après la presse qui relate son histoire, conseiller municipal, conseiller général et, maire de Blois en 1871.
Tandis que les ouvriers chocolatiers pleurent leur patron, à Vierzon, les membres du syndicat des entrepôts militaires et du syndicat de la confection se sont réunis pour constater combien la vie devenait chère, et regretter les faibles salaires, mais aussi l’absence de mesures gouvernementales pour lutter contre la hausse des prix des denrées de base.
D’ailleurs, dans Le Journal du Cher du 1er août, un billet d’humeur dénonce les prétentions des détaillants à augmenter le prix des pommes de terre en organisant la pénurie de ces tubercules. 0 fr 65 le kilo est pourtant un prix tout à fait correct, s’indigne-t-on.
À Blois encore, une affaire d’avortement implique, outre les malheureuses femmes obligées d’avoir recours à cette pratique clandestine, un pharmacien, qui se faisait grassement payer pour donner le nom d’une sage-femme à Paris, laquelle officiait alors comme faiseuse d’ange.
Dans les autres communes solognotes, on déplore chapardages et échauffourées. À Saint-Laurent, les gendarmes n’ont pas réussi à attraper les deux individus qui ont tué au fusil de chasse deux pintades chez le maire, M. Surin. À Vierzon, ce sont quinze paires de brodequins qui ont disparu des entrepôts militaires ; les voleurs ont été confondus par les agents de police. À Neuvy-sur-Barangeon, un cultivateur de 50 ans, domicilié à Vouzeron s’en est pris à sa voisine : procès-verbal pour coups et blessures a été dressé par la gendarmerie.
L’honnêteté est mise en avant : on apprend dans La Dépêche du Berry du 2 août que Louise Lamoine, domestique à Vierzon, a trouvé un portefeuille contenant 150 fr, qu’elle s’est empressée de rapporter au commissariat.


Août 1968

De violents séismes frappent le monde en ce mois d’été. Le 2 août, à Manille, 200 morts, et à Mexico, 7 morts. Le 30, en Iran, 100 villes et villages sont détruits, pour un bilan de 20 000 morts, 50 000 blessés, 100 000 sans-abri. Désespoir encore, politique cette fois, en Tchécoslovaquie, où les chars russes défilent, mettant fin au Printemps de Prague…
Au Portugal, Salazar, qui tient le pays d’une main de fer depuis 1933, est frappé d’hémiplégie, ce qui le contraint à renoncer au pouvoir.

Et pendant ce temps-là en Sologne…
C’est le temps des fêtes champêtres et des animations pour promouvoir la région… Entre Cormeray et Contres, le premier week-end d’août, les jeunes agriculteurs et agricultrices proposent aux automobilistes de passage une «  opération sourire » : dégustation des produits du terroir, vins, conserves d’asperges, poulet fumé, fromages de chèvre, avec, bien sûr, la possibilité de repartir avec des achats. Opération réussie !
Le concours de labours de Marolles-en-Sologne a été bien disputé. C’est finalement Serge Poupat, de Marcilly-en-Gault qui remporte le premier prix et qui représentera le département du Loir-et-Cher au championnat régional à Neuillé-Pont-Pierre le 1er septembre.
Les habitants qui ont œuvré des mois durant à la préparation du comice de Contres peuvent être satisfaits : les chars fleuris ont été applaudis, de même que les musiciens et les danseurs, qui ont animé la parade.
Au stade de Boutet de Châtres-sur-Cher, la kermesse organisée par le syndicat d’initiative a aussi rencontré son public, qui a bien profité des différentes animations : jeux et stands, majorettes, fanfare « l’Eveil » de Selles-Saint-Denis, clowns « Dugo roll’s » du cirque Médrano.
La fête de « la Bredouille » de Neung-sur-Beuvron commence par un concours de pêche dans le Beuvron. Le poisson était au rendez-vous pour les 81 concurrents. Avec 1.486 points et une brème de 1kg400, Gilles Duchêne remporte haut la main le concours. L’après-midi s’est poursuivi avec la fête foraine, les airs entrainants de la société musicale, et pour terminer la soirée, le bal.
Les premiers jeux intercommunaux Billy – Chémery, près du moulin de Chémery, ont vu s’affronter, sous les encouragements enthousiastes du public, des équipes bien décidées à l’emporter. Course en sac, bataille de polochons sur la piscine, tir à la corde, jeu des quatre chapeaux,… Au terme de huit épreuves mouvementées, c’est l’équipe de Billy qui l’emporte… Dans l’attente de la revanche, prévue à Billy dans quelques semaines.
Aubigny-sur-Nère, c’est le 17ème salon de l’art en Sologne. Cette année, le grand prix est revenu à Denise Bertrand pour le « portrait roux », le grand prix de la ville d’Aubigny revenant à une habitante de Coullons, Jacqueline Mars, pour sa sculpture « yoga ».
Peu de travaux en Sologne en ce mois d’août. Il y en a quand même à Blois avec les travaux du barrage afin de constituer une retenue, appelée « Lac de Loire ». On en est à la phase d’essai de fonctionnement des vannes, dans l’objectif de stabiliser le niveau d’eau à 2m60.
Vierzon prépare la foire-exposition de septembre. Le pays invité devait être la Tchécoslovaquie. Compte tenu des évènements récents, les organisateurs font feu de tout bois pour garder ce programme. Cela semble en bonne voie.

 

Recherches
Le Centre de la Presse
18170 Maisonnais
contact@lecentredelapresse.com