Blois : La divine passerelle pas encore née crée déjà un buzz extasié


Orléans envie quasiment Blois ! À lire en ligne certains commentaires loirétains qui se languissent depuis leur rive ligérienne, le Loir-et-Cher est applaudi pour son nouveau pont blésois d’envergure qui surplombera en 2024 sa partie de fleuve royal, s’appuyant sur les anciennes piles du barrage d’antan sur la Loire.
Si Orléans jalouse un brin Blois, pas de désireux parmi les élus loir-et-chériens qui laisseront chacun leur tour leurs indélébiles empreintes dans le paysage, avant de couper peut-être les ponts avec leurs fauteuils à l’approche d’élections départementales et régionales. Tandis que le maire PS de Blois, Marc Gricourt, a en effet érigé sa passerelle, en amont des rails, le président du Département à droite va réaliser la sienne, au-dessus du fleuve. À l’instar des trains, une super-structure peut en cacher une autre ! Chacun son Lego, et il fallait bien rien de moins qu’un wagon cachant un architecte de renom pour ériger ce nouveau projet de zone de tra