Blois : La meilleure galette du département à la frangipane est …

Le blésois Frédéric Renouard (Les gourmandises d’Olivier), champion 2024, a remporté la fève loir-et-chérienne en janvier, après une troisième place l’an dernier.
Le concours départemental de la meilleure galette à la frangipane de Loir-et-Cher prend de l’essor et quinze concurrents ont présenté leurs réalisations au Campus du CFA de Blois, en nette augmentation par rapport aux années précédentes. Il faut reconnaître que le label « Viennoiseries 100% Maison» et/ou « Ici, les pâtisseries sont faites Maison», doit sublimer les produits fabriqués de A à Z, sur place, hors tous produits industriels ou préfabriqués, surgelés ou non, et conserver à des artisans, engagés dans des démarches quotidiennes de qualité, le bénéfice de leurs travaux, dans le respect des traditions, afin, notamment, de maintenir des emplois. Et ce chiffre de quinze candidats au titre 2024 est encourageant et donne encore plus envie à Pierre Bouffart, premier vice-président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) et président du jury, de poursuivre sa croisade pour la défense du vrai et du traditionnel…Ce qu’il n’a pas manqué de souligner, en présence notamment de Faustin Gaden, secrétaire général de la préfecture ; des députés Mathilde Desjonquères et Christophe Marion ; d’Aline Mériau, présidente régionale de la CMA ; de Christelle Detrait, nouvelle présidente de la fédération de la boulangerie-pâtisserie de Loir-et-Cher ; de Stéphane Buret, président de la CMA 41 ; des membres du jury, dont les MOF, Serge Granger et Sylvain Herviaud, entre autres conviés. Champion 2024, Frédéric Renouard, 34 ans, compagnon depuis 15 ans aux Gourmandises d’Olivier (Olivier Grimaud, champion de France 2023 de la meilleure galette aux amandes de France) à Blois l’emporte donc, après avoir terminé troisième l’an dernier, et ce, devant Dominique Guignet de Vineuil. En attendant les prochains concours 2024 (baguette et croissant), Aline Mériau a annoncé que les amandes de la région Centre-Val de Loire, seraient à l’honneur, prochainement, pour le concours de la meilleure galette aux amandes, car des plantations de cette espèce vont être effectuées localement pour freiner les importations et devenir des produits encore plus locaux. Reste à savoir si, avec autant de préconisations pour du Fait Maison 100%, le concours de la galette à la frangipane 2025 ne va pas réunir le double de concurrents. Il faudra un jury bien armé sur le plan dégustation, avec ou sans fève… Ce sera le vœu de Pierre Bouffart !

Jules Zérizer