Bourges : Un skate park baptisé Arthur-Noyer

Plus de cent personnes étaient présentes pour l’inauguration du nouveau skate park de Bourges, près du lac d’Auron. La structure a pris le nom du jeune militaire berruyer Arthur Noyer assassiné en 2017.
Pour faire place à la nouvelle Maison de la Culture, l’ancienne structure dédiée au skating, sur le site de Séraucourt, avait été démantelée. Alors que les arbres alentours étaient voués aux tronçonneuses et que les rampes n’étaient plus accessibles, l’adjointe au sports de la cité berruyère, Nathalie Bonnefoye, avait expliqué qu’un nouveau site serait aménagé. Paroles tenues avec, en fin d’année dernière, l’inauguration d’un skate park de 1430 m² doté de deux zones de glisses (860 m²) avec fosses de 1,50 à 3,50 m et une zone « street » avec configuration urbaine et dénivelés de près de 600 m². Le nouvel équipement, dont le coût s’est avéré supérieur à 580 000 €, a été financé par la ville, le département et la région Centre-Val de Loire via le Contrat de Solidarité territoriale.
Ce skate park de Bourges porte désormais le nom d’Arthur Noyer, ce caporal du 13e bataillon de Chasseurs alpin, âgé de 23 ans, disparu en avril 2017 et qui a malheureusement croisé la route de Nordahl Lelandais, près de Chambéry. Un “enfant de Bourges” comme le soulignait le maire Pascal Blanc. « Cette démarche n’est pas anodine. Arthur pratiquait avec passion le skate board » a rappelé l’élu local.
J.F.