Cancer du sein : Octobre Rose pour penser au dépistage

CAUSE Octobre Rose est le mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein afin de sensibiliser les femmes à l’importance du dépistage car plus il est détecté tôt, mieux il se soigne. En plus du dépistage organisé proposé par l’Adoc 41, de nombreuses actions seront menées.

L’an dernier, la Zumba Rose organisée par Femmes 41 avec l’ADA avait attiré
300 personnes.

«Nous sommes l’un des départements les plus fragiles en termes de mortalité sur la région Centre – Val de Loire, la question du cancer est donc l’une de nos priorités et il faut travailler de la prévention jusqu’au retour à domicile», souligne Olivier Servaire-Lorenzet, directeur du centre hospitalier Simone Veil de Blois (CHB). L’Action de dépistage organisé des cancers (Adoc 41) a pour but de promouvoir le dépistage du cancer du sein en incitant les femmes entre 50 et 74 ans à passer une mammographie. « Une femme sur huit sera concernée dans sa vie par le cancer du sein et dans 9 cas sur 10 il y a une guérison si on le prend à temps », précise Dominique Isart, présidente de l’Adoc 41, radiologue et chef de service au CHB. En effet, le dépistage permet de repérer une lésion avant l’apparition de symptômes et notamment de détecter des cancers de plus petite taille, avant qu’ils ne soient palpables. Une fois l’examen passé, les clichés sont relus systématiquement par un deuxième radiologue et, si nécessaire, des examens complémentaires peuvent être pratiqués. Octobre Rose est le mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein pour inciter le plus de femmes possible à se faire dépister.

17 500 mammographies en 2017
« En 2017, il y a eu un taux de participation de 61,4 % en Loir-et-Cher, 17 500 mammographies ont été réalisées et 140 cancers diagnostiqués dans le cadre de ce dépistage organisé », relève Dominique Isart. Octobre Rose est aussi l’occasion de déployer de nombreuses actions (lire encadré) afin de récolter des fonds, notamment pour la recherche. Des manifestations soutenues par la Ligue contre le cancer. « Le but est d’informer sur toutes les problématiques du cancer en balayant l’ensemble du département, de faire tomber les tabous et de récolter de l’argent pour la recherche et l’aide aux malades », précise le docteur Patrick Friocourt, président du comité départemental de la Ligue contre le cancer. Prochainement, un oncogénéticien sera embauché au centre hospitalier de Blois. Une spécialité rare mais importante, puisqu’il s’agit de faire des recherches dans les familles où il y a déjà eu des cancers afin d’identifier des altérations génétiques. Par ailleurs, l’hôpital devrait investir dans un nouvel appareil de mammographie l’an prochain pour pouvoir pratiquer des examens encore plus performants.
Chloé Cartier-Santino
Plus d’infos : www.depistage-cancer.fr/centre/adoc-41
Facebook : ADOC 41 et Courseroseadoc41

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email