Châteauroux – Quatrième Nuit du Polar avec Éric Yung en tête d’affiche

Ancien flic, chroniqueur judiciaire, homme de radio et romancier, Éric Yung va retrouver Michel Neyret et Pierre Pouchairet, de vieilles connaissances, le 14 octobre à Châteauroux.

Les organisateurs de « La Nuit du polar », grand jeu d’enquête policière et salon du polar, dont la quatrième édition aura lieu le 14 octobre à Châteauroux avaient un tas de bonnes raisons d’inviter Éric Yung. D’abord, parce qu’il n’y a pas de raison de se priver d’un talent régional, romancier reconnu à la suite, notamment, du succès national de « La tentation de l’ombre » qui va bientôt ressortir en livre de poche. Ensuite, car sa venue correspond à la sortie du dernier roman de son ami le juge Lambert « Témoins à charge » dont il signe la préface et de son nouveau roman « Le bourreau et l’assassin. »

Petit Berrichon : Éric Yung, que ressentez-vous à l’idée d’être l’invité d’honneur de « La Nuit du polar » ?

Éric Yung : J’aime bien participer à des salons du livre, du polar en particulier. Ca permet de rencontrer les lecteurs et de découvrir comment ce que l’on a écrit est interprété par ceux qui vous lisent.

P.B. N’est-ce pas un genre littéraire qui correspond bien au journaliste que vous êtes toujours ?

Éric Yung : Quarante ans d’affaires de police et de justice, comme flic d’abord et journaliste ensuite, cela vous apporte une connaissance technique et un vivier de sujets pour construire des fictions. Le polar c’est l’occasion d’explorer des thèmes des sujets, des situations. C’est un petit canif pour disséquer un tas de phénomènes. Ce qui m’a particulièrement intéressé, c’est le moment de rupture, celui qui fait d’un homme ordinaire un meurtrier. La vie de sa victime bascule, mais la sienne aussi, définitivement au moment où il appuie sur la gâchette. Baudelaire a eu une phrase qui résume tout, à ce sujet « Le fait divers c’est l’absurde qui s’installe dans l’intelligence pour la gouverner avec une épouvantable logique. » Le romancier se saisit de tout ce matériau humain, crée des personnages forts qu’il met en exergue. »

P.B : A Châteauroux, on va interroger l’écrivain, mais aussi l’ami du juge Lambert puisque vous défendez votre dernier roman et le sien.

Éric Yung : Je n’ai pas fréquenté le juge Lambert, mais j’ai bien connu l’homme, Jean-Michel Lambert. Nous nous retrouvions régulièrement depuis dix-sept ans. La dernière fois, c’était à Clermont-Ferrand, aux Editions De Borée, où il était venu apporter le manuscrit de « Témoins à charge ». Nous avons discuté pendant quatre heures et comme je le félicitais pour sa reconstruction, il avait eu cette phrase prémonitoire  : « Si l’affaire devait recommencer, je ne sais pas si j’aurais le même courage ». J’aimais bien Jean-Michel Lambert, sa personnalité, ses doutes affleurent dans « Témoins à charge » son roman, à mon avis, le plus abouti.

P.B : Parlons un peu de votre petit dernier « Le bourreau et l’assassin »

Éric Yung : C’est une fiction inspirée par deux personnages réels : l’avant-dernier bourreau français Henri Desfourneaux et Alain de Bernardi de Sigoyer, l’assassin le plus intelligent du XXe siècle. Le premier a exécuté le second en 1947. Or, je me suis aperçu que tous deux avaient séjourné à Pondichery aux mêmes dates dans leur jeunesse. Ce polar est donc une fiction dans laquelle j’imagine qu’ils ont pu se rencontrer à plusieurs reprises avant ce face-à-face fatal.

P.B : Chacun de vos romans a donc une base réelle ?

Éric Yung : J’aime bien dans mes livres avoir de la véracité. La crédibilité d’une fiction repose sur des références justes.

Propos recueillis par Pierre Belsoeur


      

Eric Yung sera le parrain de la quatrième édition de la Nuit Polar de Châteauroux.

La Nuit Polar

La quatrième Nuit Polar de Châteauroux aura lieu le samedi 14 octobre de 10h30 à 23h. Elle déménage du couvent des Cordelier à Equinoxe, dans le hall de la salle de spectacle pour le salon du polar et dans la médiathèque pour la conférence et Mini Polar, enquête pour les sept-douze ans, la nouveauté de la manifestation.

Les places pour le jeu ont été prises d’assaut dès l’ouverture des réservations et il est d’ores et déjà complet.

En revanche, vous avez toute latitude pour retrouver les auteurs de polars qui seront en dédicace de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 19 h.

Un certain nombre d’animations rythmeront le salon:

– 12 h : Apéro Polar avec Eric Yung, intervention consacrée à l’itinéraire du Juge Lambert (Café Equinoxe).

– 14 h 30 : Conférence de Michel Neyret (Hall d’Equinoxe).

– 16 h : Table ronde, sur le phénomène du polar régional, avec Pierre Belsoeur, David Verdier, Xavier Viallon (Hall Equinoxe).

17 h : Table ronde, sur le thème des « informateurs », avec Eric Yung, Michel Neyret et Pierre Pouchairet (auditorium de la médiathèque), animée par Thierry Chareyre.

Toute la journée, présence de la gendarmerie avec les techniciens de la scientifique.

Vingt auteurs en dédicace : Éric Yung, Michel Neyret, Pierre Pouchairet, Olivier Taveau, Guillaume Audru, Emmanuel Bonhomme, Sébastien Vidal, Nicolas Bouchard, Jérémy Bouquin, Anaïs Culot, Jean-Luc Loiret, Laurent Astier, Pierre Belsoeur, David Verdier, Claude Turier, Yvan Bernaer, Xavier Viallon, Pierre-Olivier Lombarteix, Gilles Guillemain. Livres jeunesse : Marie-André Verger, Réjane Babin.

Pratique: Jeu-enquête jeunesse de 14 h 30 à 17 h 30 à la médiathèque gratuit (02.54.08.35.35),
carnet d’enquête à retirer au salon, Hall d’Equinoxe à partir de 14 h.