Coopération Toscane – Val de Loire


Dans le cadre du 500e anniversaire de la Renaissance qui sera fêté en 2019, Monica Barni, présidente de la Région Toscane en Italie, a signé avec François Bonneau, président du Centre Val de Loire, un accord de coopération. Les deux provinces veulent ainsi faciliter les échanges et la collaboration dans des domaines d’intérêt commun, en particulier la culture, les arts et le patrimoine, l’enseignement supérieur et la recherche, ainsi que le tourisme.

LPS : Quelle est l’importance de cette signature et que va-t-il en découler ?
François Bonneau, président de la Région Centre Val de Loire : La Toscane, et Florence en particulier, est une destination « monde ». Cette signature met un signe « égal » avec notre territoire du val de Loire qui est lui aussi riche de son patrimoine, fabuleux par ses paysages et son fleuve, classé au patrimoine mondial de l’Humanité.
Par le travail que nous engageons, il y aura une communauté de projets et de destin entre ces deux régions. Nous sommes fiers que le Val de Loire trouve ainsi une identité très profonde et reconnue en France et en Europe.

LPS : Quels sont les secteurs dans lesquels les communautés de destin vont se concrétiser ?
F. Bonneau : Le tourisme bien sûr, lié à la culture, au patrimoine d’hier et à la création d’aujourd’hui. L’art contemporain notamment, sera très forte dans nos coopérations, au même titre que l’histoire grâce au Centre d’études supérieures de la Renaissance.
Les langues aussi, français et italien, doivent trouver une place accrue dans leurs apprentissages respectifs.
Enfin, les coopérations économiques, grâce notamment à Pôlepharma en Val de Loire qui représente 60% de la production pharmaceutique nationale, à l’image de l’industrie pharmaceutique en Toscane.
La Toscane est elle aussi très intéressée par la recherche pour des développements essentiels. Les universités et les écoles d’ingénieurs travaillent déjà ensemble par le projet Léonard de Vinci.

Propos recueillis par Stéphane de Laage