Découvrir ses racines

 

La bibliothèque la Pagerie a organisé en collaboration avec l’association Autour des Beauharnais le 19 janvier une réunion d’information sur le thème « Tout ce que vous voulez savoir sur la généalogie sans jamais avoir osé le demander. »

Annie Chesneau et Sylviane Sibiluisky qui avaient fondé en 2008 un club de généalogie à la Marolle-en-Sologne sous l’égide de l’association des Tritons Fringants puis animé l’atelier de généalogie au collège Louis Pergaud de Neung-sur-Beuvron ont souhaité mettre en place un groupe à la Ferté-Beauharnais. Le but de la réunion était de proposer d’organiser un atelier afin d’accompagner les intéressés dans leurs recherches. « Dans la généalogie, il y a toujours à apprendre de nouveau sur l’histoire sociale de nos ancêtres et celle des maisons où l’on habite via l’histoire des lieux dits,  indiquent-elles. C’est une activité qui suscite la curiosité. » Elles ont conseillé pour ceux qui n’ont jamais fait de généalogie comme la vingtaine de personnes présentes dans la salle, de commencer par sa généalogie personnelle en partant de ses parents et grands-parents puis ensuite s’intéresser à d’autres familles comme celles par exemple de personnages historiques. Pour rechercher ses ancêtres, il faut partir des documents familiaux (acte de naissance, de mariage de ses généalogie la Ferté B parents, etc…) puis ensuite consulter en ligne les archives départementales (disponible pour le Loir-et-Cher pour les années 1902 et avant). Il est prévu que le groupe se réunira à la bibliothèque le samedi matin de 10 à 12 heures  tous les quinze jours afin d’être guidé dans la collecte des informations et avoir une aide pour créer son arbre généalogique, la première réunion ayant lieu le samedi 2 février. Prévoir papier, stylo, ordinateur portable ou tablette si l’on en possède. Conscientes qu’il est important de savoir d’où l’on vient pour mieux grandir, Annie Chesneau et Sylviane Sibiluisky projettent aussi d’organiser un atelier généalogie pour les enfants du centre de loisirs pendant les vacances scolaires.

F.M