Forêt domaniale à vendre, les champignons berrichons bientôt interdit ?

Les forêts domaniales de moins de 150 hectares pourraient faire l’objet d’une vente. Les syndicats y sont fermement opposés
« cela initierait une privation au moins partielle du patrimoine forestier public. ». Aucune décision n’a été prise par l’ONF. Le projet de contrat d’objectifs qui doit lier l’État, l’ONF et la fédération nationale des communes forestières pour la période 2016-2020 ne fait pas que des heureux. Selon les syndicats, le projet prévoit la vente de forêt de l’État (domaniale) pour permettre « soit-disant la rationalisation de la gestion forestière et l’investissement en forêt. » A priori seules les plus petits domaines seraient concernés.  Une minorité en Berry ! Cependant, pour les représentants syndicaux de l’ONF, « Des dispositions précises permettent déjà d’assurer des échanges de forêts pour rationaliser la gestion foncière des massifs domaniaux. La vente pure et simple de forêt domaniales s’inscrirait dans un nouveau contexte  où l’ONF doit réduire son endettement… » Une situation qui a permis de voir fleurir les affichettes « A vendre » sur  les pancartes officielles des forêts d’État. Peut-être en attendant ceux indiquant des propriétés privées et les champignons interdits !