Le cinéma des Estivales à Vierzon sera en plein air

FESTIVAL Alors que la partie concert des Estivales du canal vient tout juste de se terminer, c’est le cinéma qui prend le relais pour le mois d’août. Annoncées dans la salle de la Décale, c’est finalement dans le jardin de l’Abbaye que se dérouleront les différentes séances.

Francis Smith

Finalement les travaux qui prennent du retard peuvent avoir du bon. Certes, en cas de pluie, de vent, tout ça, il faudra peut-être changer le fusil d’épaule mais, franchement, du cinéma en plein air qui se retrouve planifié dans une salle fermée et couverte, ce n’est pas la même… Donc, après les concerts et la journée de dimanche dernier consacrée à Cap’O monde et le spectacle vivant dans la rue et les places, c’est bien dans le jardin de l’Abbaye, à 20h30, du côté de l’auditorium, que seront projetés les cinq films de la programmation des Estivales du canal 2018. Comme pour les concerts, si les séances de ciné sont gratuites les cônes glacés sont à apporter soi-même ! A l’heure de dresser un premier bilan, de ce « festival culturel gratuit et éclectique qui anime l’été à Vierzon», Frédéric Couturier, l’adjoint au maire délégué à la jeunesse, la culture, au développement numérique et à l’événementiel, et Nicolas Sansu, le maire de Vierzon, avouaient de concert, ce qui était plutôt une bonne chose pour cette affaire, que la première partie de cette édition avait été de très bonne facture. Tant en qualité qu’en taux de remplissage. De Jean-François Zygel, en comité un peu plus réduit que lors des autres soirées, à Manu Dibango et au Massilia Sound Système, même si la fête du Mondial aurait mérité une petite rallonge sur scène, le programme a séduit. M’sieur Dick (Rivers) a peut-être pris de la bouteille mais, malgré l’âge, le rockeur de Nice Baie des anges fait toujours craquer ses fans. Quant à d’autres nostalgiques, ceusses qui ont depuis appris la nage indienne parce qu’il « nage bien le chef », ils ont pu se rappeler leur folle jeunesse du « Au début elle est froide » tandis que Marcel et son Orchestre déroulait sa folie et son aversion à la peste de la Petite maison dans la prairie, Nellie Oleson. Y a des moments de béatitude tout simple dans la vie … Les Ogres de Barbacks nouveaux ont eux-aussi fait le plein pour délivrer ces bons petits messages qui font parfois que des places en gradins se libèrent pendant le concert! Les vérités ne sont pas toujours faciles à entendre. Culturel, éclectique et gratuit, vous ne voulez pas, en plus, que les Estivales du canal fassent dans la bien-pensance et le politiquement correct …


PROGRAMME :

Mercredi 25 juillet, Raid Dingue, de et avec Danny Boon, Alice Pol et Michel Blanc ; Mercredi 1er août, L’Ascension, de Ludovic Bernard, avec Ahmed Sylla et Alice Belaïdi ; Mercredi 8 août, Rock’n’roll, de et avec Guillaume Canet, Marion Cotillard et Gilles Lellouche ; Mercredi 15 août, Les figures de l’ombre, de Théodore Melfi, avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monae ; Mercredi 22 août, Alibi.com, de et avec Philippe Lacheau, Elodie Fontan et Julien Arruti.