Le citrouillat

La gastronomie berrichonne, si elle n’a pas la renommée de la cuisine du Sud-Ouest, n’en est pas moins une cuisine riche de par sa diversité et la qualité des produits qu’elle met à l’honneur. Cuisine de terroir, simple, elle bénéficie de recettes propres, élaborées à partir de produits locaux : galette de pommes de terre, pâté de Pâques, fromagée, velouté de lentilles…

Cette semaine : le citrouillat

-Quantité : 6 personnes
-Préparation : 30 min
-Cuisson : 40 min

  • 1 kg de citrouille
  • 1 oignon
  • 1 bouquet de persil
  • 1 pot de crème fraîche
  • 1 pâte brisée
  • 1 jaune d’œuf pour dorer
  • Sel et poivre

La veille au soir, coupez la citrouille en dés et l’oignon en lamelles. Salez, poivrez. Mettez à égoutter durant la nuit.

Le lendemain, faites revenir à la poêle avec le persil. Pendant ce temps, préparez et étalez une pâte brisée. Foncez une tourte et étalez-y la préparation, ajoutez la crème fraîche et recouvrez de pâte. Soudez les bords et dorez le dessus au jaune d’œuf.

Faites cuire à four chaud 40 minutes.


Retrouvez dans La cuisine BERRICHONNE de Serge CAMAILLE toutes les recettes incontournables du Berry à savourer en famille ou entre amis.

4 couleurs – 190 x 235 mm – 128 pages

La gastronomie berrichonne, si elle n’a pas la renommée de la cuisine du Sud-Ouest, n’en est pas moins une cuisine riche de par sa diversité et la qualité des produits qu’elle met à l’honneur. Cuisine de terroir, simple, elle bénéficie de recettes propres, élaborées à partir de produits locaux : galette de pommes de terre, pâté de Pâques, fromagée, velouté de lentilles…Mais ce qui définit certainement le mieux la cuisine berrichonne, c’est l’amour et la générosité qui se cachent dans ses recettes. On ne peut qu’aimer pleinement cette cuisine du cœur qui a été élaborée au fil du temps. Derrière ces plats, ces recettes transmises, de mères en filles, c’est le souvenir ému d’une grand-mère que l’on perçoit.

Serge CAMAILLE

Avec quatre romans régionaux, dont l’action se situe dans la période mythique des années 60, Serge Camaille est devenu un auteur qui commence à compter dans le Berry. Pour retrouver les saveurs de notre terroir, Serge Camaille n’hésite pas à puiser dans les traditions populaires de notre vieille province. Auteur d’ouvrages sur les contes et les légendes, il se passionne également pour la gastronomie régionale, il a déjà proposé un ouvrage sur la cuisine berrichonne de Mamie.