Marcilly-en-Villette – Armistice de la guerre de 14-18


Samedi 3 novembre, salle Chantaloup dans le cadre du centenaire de l’armistice de la guerre de 14-18, Cinémarcilly propose à 17h30: conférence d’Antoine Prost, président de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale 14-18 « La difficulté du retour » et à 20h45 : projection du film « Cessez le feu » d’Emmanuel Courcol.
17h30 : conférence d’Antoine Prost (entrée gratuite) « De la difficulté du retour ». Antoine Prost, normalien de la rue d’Ulm et agrégé, a été professeur d’université à Orléans et à Paris I. Il a dirigé le Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, une unité mixte de cette université et du CNRS. ll est docteur en sciences politique et en histoire.
Historien de la société française (Petite histoire de la France de la Belle Epoque à nos jours, Colin, 2009), il a beaucoup travaillé sur l’histoire de l’éducation et sur l’histoire ouvrière. Mais il a consacré sa thèse d’Etat, intitulée Les Anciens combattants et la société française 1914-1939 (Presses de la FNSP, 1977) aux suites de la Grande Guerre, dont il a étudié l’historiographie avec Jay Winter (Penser la Grande Guerre, Seuil, 2004 ; The Great War in history. Debates and contreversies, Cambridge UP, 2005). Il a écrit plusieurs articles sur cette guerre, dont les chapitres sur les ouvriers et sur les morts de la Centennial History à paraître à Cambridge UP et chez Fayard à la fin de 2013.
Il vient de publier avec Jay Winter une biographie de Cassin : René Cassin et les droits de l’Homme : le projet d’une génération (Fayard, 2011) dont une version anglaise : René Cassin and human rights est sous presse à Cambodge UP. Actuellement professeur émérite à I’Université de Paris l, A. Prost préside le Comité scientifique et pédagogique de la Fondation nationale de la Résistance et le Conseil scientifique du Mémorial de Verdun qui engage un important programme d’extension et de renovation

19h30 : repas sur réservation au 02 38 76 15 11 – 06 84 35 09 38

20h45 : projection du film « Cessez le feu ». Film de Emmanuel Courcol sorti en avril 2017 (1h43).

1923. Georges, héros de 14 fuyant son passé, mène depuis quatre ans une vie nomade et aventureuse en Afrique lorsqu’il décide de rentrer en France. Il y retrouve sa mère et son frère Marcel, invalide de guerre muré dans le silence. Peinant à retrouver une place dans cet après-guerre où la vie a continué sans lui, il fait la rencontre d’Hélène, professeure de langue des signes avec qui il noue une relation tourmentée…

Tarifs : normal 5€ – réduit 3,50€
Restauration sur réservation.