En mars, soignez vos arrières…

Après octobre rose, le mois de mars est dédié au cancer colorectal. L’Adoc 41 poursuit son effort pour inciter le dépistage du cancer colorectal qui tue 17 500 personnes chaque année en France. La seule solution pour parvenir à enrayer cette maladie demeure la détection en amont par des tests.

Attention, vous êtes peut-être assis sur un cancer ! Chaque année, le cancer colorectal affecte 43 000 nouvelles personnes et cause environ 17 500 décès. Il s’agit du troisième cancer le plus fréquent, derrière celui de la prostate et du sein, et le second le plus meurtrier. Parce que 90 % des cancers colorectaux détectés précocement peuvent être guéris, son dépistage constitue un enjeu essentiel.

Après octobre rose, le mois de mars est l’occasion pour les autorités sanitaires de lancer la mobilisation contre ce cancer. La campagne baptisée « Mars Bleu » sensibilise et informe la population sur le sujet. En particulier, elle incite les personnes âgées de 50 ans et plus à recourir au dépistage gratuit.

Pour l’Adoc 41 (Action de dépistage organisé des cancers), communiquer autour du dépistage du cancer colorectal est plus compliqué que pour le dépistage du cancer du sein. En effet, le dépistage s’adresse tout autant à la population féminine que masculine et les hommes sont plus difficiles à sensibiliser sur les problèmes de santé. La localisation de l’organe, qui reste un tabou, n’est favorise pas non plus une communication simple et efficace. Il est nécessaire de sensibiliser autrement, au travers d’actions plus inhabituelles suscitant la curiosité du public et permettant de délivrer l’information essentielle : le dépistage sauve des vies.

Rose pour le sein, bleu pour le colon

Mars bleu est au côlon ce qu’octobre rose est au sein, un mois d’information afin de marteler l’importance de se faire dépister tous les 2 ans dès l’âge de 50 ans. Bien que 95 % des 50 ans et plus aient parfaitement connaissance de la dangerosité de ce cancer, à peine 30 % participent au dépistage. D’où l’importance de communiquer et d’informer cette population souligne l’Adoc.

Parmi les actions menées, les « Les Colon Days ». Du 7 au 14 mars, de cabinets médicaux,

cliniques et hôpitaux, dont le centre hospitalier Simone Veil de Blois, la clinique du Saint Cœur de Vendôme ou encore la maison médicale de Mer, ouvrent leurs portes et mènent des actions de prévention et de dépistage.

Dimanche 12 mars à 9h30 à 10h, une marche nordique de 8 km est également organisée au parc des Mées à La Chaussé-Saint-Victor. Des membres de l’Adoc 41 seront présents pour répondre aux questions après la marche autour d’une collation. Un tour de cou bleu sera offert à chaque participant.

Le colon Tour

Pour aborder un sujet souvent tabou, il faut de l’originalité. La ligue contre le Cancer en partenariat avec la SFED (Société française d’endoscopie digestive) a privilégié une approche ludique et pédagogique en proposant le Côlon Tour. Il s’agit d’une structure gonflable de 12 mètres de long représentant l’intérieur d’un côlon. Ce parcours ludique et pédagogique permet de suivre le développement d’un polype à différents stades et comprendre l’intérêt du dépistage et de la coloscopie.

Ce côlon, mis gracieusement à disposition de l’Adoc 41 pour la cinquième année consécutive, sera visible le vendredi 31 mars 2017 à la salle polyvalente de Sarge-sur-Braye et le samedi 1er avril 2017 dans la galerie marchande de Cora Blois. Les visiteurs pourront explorer l’intérieur d’un intestin géant en bénéficiant des explications des professionnels de santé.

ARP

Adoc 41
Dépistage organisé des cancers
Tour de consultation
3 rue Robert Debré
41260 La Chaussée-Saint-Victor
Tél. 02 54 43 54 04
adoc41.ccr@orange.fr