Meusnes-sur-Mer !

Yann Blondel lors de sa conférence à la mairie de Meusnes, commune dont il est natif.

Le samedi 29 septembre, Yann Blondel avait invité à la mairie de Meusnes ses partenaires subventionneurs, les élus et les habitants de la commune dont il est natif au compte à rebours de sa prochaine traversée de l’Atlantique qu’il mènera sur son bateau, un Europe Math de 3,35 mètres.
Le jeune homme de 21 ans participera à la Mini Transat d’octobre 2019 qui est une course en solitaire. Tous les deux ans sur une distance de 4.020 miles au départ de la France et à destination des Antilles, les concurrents s’y mesurent en passant par les Canaries. Pour ce projet à la voilure de 80 000€, Yann a monté son association “By Yann Blondel”. Différents sponsors le soutiennent : Armagnac Castarède, la Route des Comptoirs, Naho consulting, Sohé Print, MPI Arceaux Inox, Cékedubonheur, les Gites de Meunes, la Fouzonnette, la Team Vendée Formation de Sain-Gilles-Croix-de-Vie, les transports Beccavin de Couffy, la commune du maire Daniel Sinson et différents commerces locaux dont, par exemple, la pharmacie. Yann ira dans les hôpitaux de Bordeaux, Lyon et Paris, pour raconter son aventure aux enfants avec l’association Cékedubonheur. “Je veux m’investir autant que mes partenaires se sont investis”, a-t-il déclaré. “Merci à Blue Bubble, entreprise de textiles, qui a donné le nom à mon bateau.” Yann possède un don de persuasion hors du commun. Comment, autrement, un jeune du Loir-et-Cher pourrait persuader, François Caillou, PDG du groupe Blue Bubble et bien d’autres, de s’embarquer financièrement avec lui dans cette escapade nautique.

Passion indéfectible
Yann Blondel en veut ! Il avait déjà commencé ses entraînements après l’obtention de son BTS Plasturgie et composite. Il a déménagé aux Sables d’Olonne afin d’être le plus proche possible de son rêve. Au planning déjà réalisé : épreuves au large des Sables et de l’Île-de-Ré et stage de survie à Lorient pour parer les différents problèmes qui peuvent survenir à bord. Yann a testé l’hélitreuillage et la manipulation du radeau de survie. Eric Blondel, papa de Yann, aide son fils pour toutes les questions de logistique qui peuvent être traitées de loin : inscriptions dans les hôtels, commandes de ravitaillements et d’habits de course. La passion de Yann est née pendant son enfance lors de cours de voile sur toutes les bases nautiques du Loir-et-Cher. Après avoir obtenu son brevet au collège Les Pressigny de Selles-sur-Cher, il a passé un baccalauréat professionnel au lycée Chaptal à Amboise dans la section Plastiques composites et carbone. Il a acquis des connaissances très utiles lors de stages chez de grands équipementiers. Fort du succès obtenu à toutes les épreuves qualificatives, Yann s’inscrira officiellement à la Mini Transat en décembre prochain au salon nautique de Paris.
F.T.