Neuvy-sur-Barangeon – La main tendue du capitaine Abdoulhoussen aux jeunes en difficulté

Nous avions rencontré l’an dernier* cette « petite troupe de la paix du savoir vivre et des valeurs républicaines » regroupée  autour du capitaine de réserve de l’armée française, Nourouddine Abdoulhousen

De retour à la Fédération Maginot ce mois de juillet, nous sommes allés de nouveau en immersion auprès d’eux. Jaillissait en nous un respect fort de ce que peut contenir une acceptation du « vivre ensemble » avec des règles certes à forte connotation militaire mais qui, appliquées avec méthode, discernement et respect, semblaient convenir parfaitement à ces jeunes (12/25 ans). Les valeurs républicaines pour sortir de leur quartier ces jeunes que d’aucun considèrent comme perdus mais que le Capitaine Abdoulhoussen veut sauver et surtout leur donner les moyens de devenir meilleurs et de réussir dans leur vie scolaire ou professionnelle : « J’ai rencontré le capitaine et il m’a fait confiance. Si je suis ici c’est pour suivre son action pour nous les jeunes et aussi parce que je sais que je construis mon avenir ». Parole d’un grand gaillard qui a eu un parcours bien troublé et semé d’embuches et qui maintenant, sait qu’il s’en sortira puisque des stages professionnels lui sont proposés et une formation qualifiante synonyme d’emploi. C’est aussi l’histoire passionnante et passionnée de ces deux jeunes filles ; Amandine, un CAP de Petite Enfance en poche et depuis six mois dans l’association*. Ophélie, assure le commandement du groupe au service du capitaine et de l’ensemble. 22 ans, un master en comptabilité et qui prend très au sérieux  sa situation au sein du groupe. Au côté du Capitaine, un directeur de séjour Nejib Gasmi, diplôme universitaire et  travailleur social expérimenté, détenteur du BAFD*. Lui aussi met en place, outre les activités ludiques, un service civique citoyen qui a conduit les jeunes à effectuer des travaux d’utilité publique à l’intérieur du site de la Fédération Maginot mais aussi, en rencontrant les personnes âgées de la maison de retraite, oeuvrant pour du nettoyage dans la commune de Neuvy sur Barangeon  et ce, sur un simple critère de service, ingrédient indispensable à la mise en pratique des valeurs républicaines. Marie Pierre Cassard, maire de la commune ne s’y est pas trompé en venant saluer les jeunes et leur encadrement et en les invitant aux cérémonies du 14 juillet au cœur de la commune, côte à côte avec les sapeurs pompiers. On peut dire, comme le préfet de Seine Saint Denis un jour où on lui présentait cette petite troupe : « Bravo les enfants ». Vous aviez raison Monsieur, nous pourrions même ajouter : « félicitations à cette association, à ceux qui encadrent ces jeunes, et au capitaine Abdoulhoussen, véritable missionnaire de la paix et de la réinsertion sociale. Pourquoi pas faire nôtre sa citation  lorsqu’il s’adresse à « ses » jeunes : « le paquebot est passé camarades mais il reste encore une pirogue : prenez là… ». Faire société dans la ville, c’est aussi par ce genre d’action, certes  surprenante au départ lorsqu’on ne sait pas mais si méritante, valorisante et efficace lorsqu’on sait et que l’on connaît.

Jacques Feuillet

*Petit Berrichon du 27 Juillet 2016

*LLS : Laissez Les Servir

*BAFD : Brevet d’aptitude à la formation de directeur de centre de vacances