Nouvelle révolution industrielle : Comment entrer dans l’industrie du futur ?

Dans le cadre des 15 ans du Cetim-Certec*, la caravane « industrie du futur » était en Région Centre-Val de Loire et particulièrement à Bourges (Technopôle Lahitolle).

Cet événement, plus destiné aux industriels et professionnels, est co-organisé par le conseil régional, l’Alliance Industrie du futur (AIF), la Direccte, Bourges plus et les différents acteurs économiques et technologiques comme le CCI, UIMM régionales, Cetim et la FIM. L’ambition de ce projet est d’accompagner les entreprises dans leur transformation économique et sociétale en intégrant de nouveaux outils tels que le numérique, la fabrication additive, les nouveaux matériaux ou la robotique avancée. Cette journée était l’occasion de s’intéresser à des sujets intéressants comme quelle place pour l’homme dans l’industrie du futur ? La robotisation est-elle l’ennemie de l’emploi ? Comment la fabrication additive peut elle améliorer la compétitivité des industriels français ? Comment les nouvelles solutions numériques rendent possible la création de nouveaux modèles économiques ? Quelle méthode de conception adopter pour réduire les délais de mise sur le marché ? Quelles applications industrielles pour les objets connectés ?

Journée réussie sur le plan non seulement de la participation puisque plus de 250 personnes (VIP) étaient sur le site de l’INSA Bourges et des intervenants de haute qualité ce qui faisait dire à Pascal Marcheix, ancien DG du Cetim-Certec, initiateur du projet : « je souhaitais que les ateliers ne traitent qu’une brique de l’industrie du futur et le retour fut excellent avec unanimité sur la pertinence des thèmes traités. Ce qu’il faut retenir également c’est la richesse de notre préparation avec des personnes motivées, sincères pour porter la bonne parole. C’est aussi cela la réussite de notre journée exceptionnelle à Bourges, cette démarche collective qui je le souhaite a peut être tracé la route, pour être visionnaire, à nous maintenant de l’emprunter au mieux avec toujours ancré en nous cette volonté de mettre l’homme au centre de l’industrie du futur ». Les nouvelles technologies de l’industrie du futur bouleversent les industries françaises ; cette révolution industrielle n’est-elle pas une chance pour combler le retard d’investissement productif pris par la France, tout en préservant celui qui produit et fait c’est à dire l’homme ? Car sans lui malgré tous les robots possibles on ne fera pas.

Jacques Feuillet

*CETIM-CERTEC : centre
de ressources technologiques

* UIMM : Union des industries
et métiers de la métallurgie